Yu-gi-oh! Tag Force 1, 2, 3, 4, 5 et 6 sur PSP et World Championship sur DS !


AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
DarkCiD
Admin
Admin


Nombre de messages : 7078
Age : 35
Localisation : Lyon, capitale des Ténèbres...
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Dim 6 Mar - 18:13

NB : je posterai dans ce topic (et vous pouvez le faire vous aussi) des critiques concernant YGOh! WCS 2011 Oer the Nexus sur DS, afin de compiler un maximum d'avis extérieurs et d'avis à la limite du spoiler.

Il va de soit que vous pouvez vous même commenter ses critiques et apporter votre touche personnelle, qu'elle soit positive ou négative.
Plus nous aurons d'avis sur le sujet plus il nous sera facile de nous en faire une idée correcte.

*********************

Pour la forme, voici en citation une première critique concernant ce jeu.

Source = http://www.krinein.com/jeux-video/dernier-yu-gi-oh-ds-5d-apotheose-fin-eres--15175.html

Citation :
Le dernier Yu-Gi-Oh! DS et 5D's : une apothéose de fin d'ères ?
Preview Jeux vidéo : Yu-Gi-Oh! 5D's World Championship 2011 : Over the Nexus par Islara - le 17/02/2011

C'est en fanfare et sous le signe de la nouveauté que Yu-Gi-Oh! s'offre son dernier épisode sur DS et dans 5D's avec Over The Nexus, car l'année prochaine c'est en 3D et dans l'univers 3D Bonds Beyond Time que nous jouerons aux cartes.

Si les années passées, on pouvait noter quelques améliorations ponctuelles, une certaine linéarité se faisait sentir depuis l'opus 2008. Aujourd'hui, les choses changent et pour de bon.

Des évolutions profondes : de forme...

Ce qui surprend immédiatement, c'est avant tout le très fin travail graphique effectué sur le menu qui se présente, pour cette apothéose, sous la couleur or, pas moins. Et cette fois, le menu est transformé, on ne retrouve pas du tout les mêmes options aux mêmes endroits comme sur les opus précédents. En bas à droite, c'est le pratique calculateur de duel. En haut à droite, c'est un menu spécial de réglage des paramètres notamment techniques (nous y reviendrons). En haut à gauche, c'est désormais l'accès au mode histoire, qui se fait directement et de manière bien plus fluide qu'auparavant. Toujours sur l'aspect graphique, la remarque vaut aussi pour le terrain de duel : si sa présentation se fait toujours et idéalement à plat avec vue de haut, on sent des modifications profondes résultant probablement d'une influence du graphisme PSP, notamment pour les animations de combat, de pioche ou de destruction de cartes. Konami a même caché, dans le menu des sauvegardes de recettes, une petite option permettant de mettre des protège-cartes sur son deck ! Quel sens du détail ! La DS se veut bel et bien être à la hauteur du jeu réel (même si elle l'est déjà à notre sens). Alors, oui, un premier bravo.

Ensuite, ce sont nos oreilles qui sont alertées : si quelques rares thèmes classiques sont repris, c'est en bien moins grande quantité que d'habitude et on a ainsi droit à un véritable panel de nouvelles mélodies, toujours sous le signe de l'électro-futuriste mais aussi du Far-West ! Les sonorités ne sont pas en reste non plus, elles sont revues et corrigées en grande majorité. Non que les anciennes étaient désagréables, mais au bout de 4 ans, la lassitude se faisait sentir. Point d'orgue, le jeu nous offre même la possibilité de choisir le thème musical de duel dans le mode duel libre. Du jamais-vu sur Yu-Gi-Oh!, même si c'est du classique dans beaucoup de jeux vidéo.

Toujours dans un aspect purement formel, dans le menu des paramètres (vous vous souvenez en haut à droite), il y a un véritable outil de gestions des données sauvegardées avec l'indication des blocs occupés et disponibles. N'oublions pas que la petite cartouche DS contient une place limitée (250 Mo) et que Yu-Gi-Oh! est un jeu qui occupe tout cet espace. Savoir ce qui nous gaspille le plus de place (fantômes, puzzles, replays, recettes, ban listes ou amis etc...) est donc très pratique. Il serait bien dommage de supprimer des données auxquelles on tient pour ne gagner au final que peu d'espace.

Enfin, si vous êtes lecteur attentif, oui, vous avez bien lu, il y a un nouveau système de replay pour enregistrer nos plus beaux duels et les revoir, soit pour les savourer, soit pour les étudier. A la fin de chaque duel, le jeu vous proposera d'enregistrer la partie. A n'en point douter, ce dernier opus devient véritablement professionnel pour notre plus grand plaisir (même si ce système de replay n'est pas une nouveauté non plus en matière vidéo-ludique).

Mais tout ceci est bien formelle me direz-vous. Qu'à cela ne tienne, deux grandes nouveautés de fond s'ajoutent à ce très beau travail.

... et de fond

Primo, on ne s'y attendait pas mais c'était pourtant si évident, car là encore c'est classique, Konami nous offre pas moins qu'un éditeur de puzzle. Après TrackMania, Rooms, Lemmings, Mario vs Donkey Kong : Pagaille à Mini-Land, Heroes of Might & Magic, Yu-Gi-Oh! entre dans la grande cour des jeux où le joueur se voit devenir créateur et en découvre l'immense difficulté, mais aussi et surtout le savoureux plaisir. Et parce que ce n'est pas tout, ces puzzles, fruits de notre propre imagination, ou éventuellement de notre expérience de duel et ses situations rocambolesques, peuvent être partagées en ligne ! Le potentiel est extraordinaire. Et on peut même voter pour les puzzles proposés. Pour le moment, les créations ne se bousculent pas au portillon, mais n'oublions pas que le jeu vient tout juste de sortir au Japon et ne sortira aux Etats-Unis qu'après l'Europe. En tout cas, on ne peut que saluer cette géniale initiative et souhaiter qu'elle perdurera sur les opus suivants (et ce, même si tout le monde n'aime pas les puzzles).

Autre belle surprise côté puzzles, il y a en a déjà dix disponibles en téléchargement, et à 1000 DP le puzzle résolu, c'est plutôt bien payé. En revanche, les cinq premiers sont identiques à ceux proposés en début de mode histoire. Bug ou étourderie des créateurs ?

Secundo, le wi-fi se voit notablement enrichi : outre le menu de partage des puzzles, une toute nouvelle section « tournoi de duels » voit le jour et permet enfin de faire des tournois en ligne sans passer par d'obscurs forums plus ou moins bien organisés. Restera à savoir si son fonctionnement sera bien pensé. Une autre nouvelle option du wi-fi nous illumine le cœur d'espoirs : il est apparemment possible de louer un deck, et donc de pouvoir immédiatement profiter du savoureux mode wi-fi avec un bon deck et non avec le deck chétif dont on dispose en début de jeu. Restera aussi à savoir ce que seront exactement ces decks loués, les joueurs ne se bousculent pas encore au portillon en wi-fi, toujours pour la même raison. Dernier ajout non négligeable, les turbos duels se voient eux aussi enfin offrir le wi-fi.

Evidemment, quelques constantes se maintiennent, et il semble que le mode histoire, qui sera le dernier de l'univers 5D's (puisque va arriver l'univers 3D Bonds Beyond Time où Yusei voyagera dans le temps pour s'allier à Jaden et Yugi), fonctionne toujours de la même façon. Il est également à craindre que le système de déblocage des cartes soit encore trop long et fastidieux. Seuls 8 boosters sont disponibles au départ... On ose encore espérer que moins de 50H suffiront, même si on n'y croit pas trop. Quoi qu'il en soit, ce temps nous paraît le maximum supportables en la matière.

Bref, vous l'aurez compris, il y aura encore bien des choses à discuter sur ce dernier opus Yu-Gi-Oh! DS et 5D's. Mais on ne peut qu'encore une fois saluer ces surprenants efforts fournis par Konami et que l'on voit un peu comme une apothéose pour cette fin de série et cette fin de console. Rendez-vous en mars pour la conclusion de l'histoire.

Shocked





Page facebook du forum flèche Forum Tag Force sur facebook
Revenir en haut Aller en bas
kevinbor
Général Gantala
Général Gantala


Nombre de messages : 504
Localisation : Dans la chambre d'Aki
Date d'inscription : 30/11/2010

MessageSujet: Re: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Dim 6 Mar - 19:22

J'ai pas un ressenti aussi positif que ce que tu cites.

Depuis 2008, les jeux se ressemblent, et 2011 n'échappe pas à la règle. Malgré des améliorations au niveau du menu, de la musique et de l'ajout d'un éditeur de puzzle, ça n'est pas différent des autres opus.

Si on veut parler d'amélioration graphique, je dirais que le mode histoire est simplement moche, depuis 2008. Les personnages ne ressemblent à rien sur l'écran tactile. La DS ne peut-elle pas faire mieux ? Ca reste à voir.

Donc pour ma part, c'est une version améliorée de 2010, avec un éditeur de puzzle en plus.

Et petite note, il y a aussi les Tag Turbo Duels. Une idée pas mal, je dirais presque que c'est une nouveauté. Nombre de Tag Turbo Duels dans le mode histoire : 0 !!

Et aussi, fini les Tournois en mode libre. Il n'y en a simplement plus, c'était mon seul plaisir dans 2010, bon bah, tant pis pour moi -_-
Revenir en haut Aller en bas
DarkCiD
Admin
Admin


Nombre de messages : 7078
Age : 35
Localisation : Lyon, capitale des Ténèbres...
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Dim 6 Mar - 20:04

Merci de tes commentaires kevinbor ! ok
Plus nous aurons des avis de ce genre, mieux ce sera. N'ayant pas encore le jeu, ou jouer avec, je ne peux pas trop faire remonter les détails importants de ce jeu, ses plus et ses moins.





Page facebook du forum flèche Forum Tag Force sur facebook
Revenir en haut Aller en bas
Yuma
Blizz
Blizz


Nombre de messages : 25
Age : 20
Localisation : toulon, var
Date d'inscription : 28/12/2010

MessageSujet: Re: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Lun 7 Mar - 3:24

On dit que la durée de vie de ce jeu est très faible environ 30 heures je trouve que c'est pas beaucoup et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Cloud`Strife
Reine de la nuit blanche
Reine de la nuit blanche


Nombre de messages : 1081
Age : 21
Localisation : 60 degrés nord et 65984 degrés sud et a 300 metres du noyau de mars !
Date d'inscription : 22/02/2009

MessageSujet: Re: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Mar 8 Mar - 0:08

C'est pas 30 heures, le mode histoire peut être mais le temps de débloquer tout les boosters, de battre les gars du duel libre + le mode histoire + le wifi, les musiques et tout le reste il y en a pour beaucoup plus.
Moi j'ai une critique à faire en rapport avec le WRGP, (même si j'ai pas encore finit) j'aurais aimé que on voit les duels, au lieu de faire simplement en automatique et en + on est obliger de gagner, on a pas le droit de perdre un seul duel.
Revenir en haut Aller en bas
asakuras
Blizz
Blizz


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 19/07/2010

MessageSujet: Re: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Mar 8 Mar - 5:15

J'aurai voulu qu'ils mettent Ame Sombre, Poisson lune Agile, Vanilla: pour les dieux polaires (un truc du genre), et prison maudite.
Sans ces cartes, ça fait ramer un peu quelques decks (Poisson, X-Saber, et Dieux polaire).
Revenir en haut Aller en bas
DarkCiD
Admin
Admin


Nombre de messages : 7078
Age : 35
Localisation : Lyon, capitale des Ténèbres...
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Jeu 7 Avr - 18:08

Avec retard, voici la critique jeuxvideo.com du jeu !

Citation :
Konami nous présente le cru 2011 de Yu-Gi-Oh ! 5D's sur DS, et comme on pouvait s'y attendre les nouveautés ne sont pas légion. Voyons si les fans du jeu de cartes à collectionner y trouveront suffisamment de bonnes raisons pour craquer.




Du manga à l'animation en passant par le jeu de cartes officiel, la licence Yu-Gi-Oh ! n'a plus grand-chose à prouver et Konami sait qu'il n'est pas forcément nécessaire de se renouveler pour que les jeux vidéo se vendent comme des petits pains auprès des fans. En conséquence, les adaptations sur consoles se suivent et se ressemblent un peu trop, la
preuve avec la branche des Yu-Gi-Oh ! 5D's qui tourne en rond depuis maintenant trois ans sur DS.




Enfin des adversaires dignes de ce nom !

Si on voulait faire preuve d'indulgence, on pourrait dire que la formule mise en place en 2009 était plutôt bonne et qu'un simple accroissement du nombre de cartes justifie presque la sortie d'une nouvelle édition chaque année. Mais ne soyons pas naïfs, en dehors des inconditionnels aveuglés par leur passion pour la série, tout joueur lambda ne pourra que regretter le manque de renouvellement induit par chaque nouvelle itération. Yu-Gi-Oh ! 5D's World Championship 2011 est donc honteusement proche du volet 2010, et même si les fans y trouveront probablement leur compte, on cautionnera difficilement cette logique purement commerciale qui touche la licence depuis ses débuts. L'opus en
question n'en reste pas moins efficace, sa grande force résidant comme toujours dans la richesse et l'efficacité des duels basés sur les règles du jeu de cartes officiel. Pour l'occasion, le nombre total de cartes proposées s'élève à 4200, contre 3500 pour le volet précédent, mais la liste n'est pas pour autant exhaustive.




Une façon originale de prendre la main.

Plus grave, l'accroissement net du nombre de cartes entraîne un désagrément de taille qui nuisait déjà à l'édition 2009 : un temps de chargement systématique lorsque vient le tour de l'IA. Concrètement, on perd de longues minutes à chaque duel parce que l'IA de l'adversaire prend parfois une bonne vingtaine de secondes d'affilée pour déterminer quel coup jouer. C'est juste infernal et les joueursconnaissant déjà bien les règles officielles risquent d'avoir beaucoup de mal à supporter cet écueil. Difficile de dire si ce problème
provient directement de la base de données plus étendue qui met à mal les capacités de la machine ou simplement d'une mauvaise optimisation de la part des développeurs, mais le fait est qu'il s'agit d'un défaut sérieusement handicapant qui entache grandement le plaisir de jeu. Pas d'amélioration non plus sur le plan graphique puisqu'on évolue toujours
dans des environnements 3D très vides et taillés à la serpe, le bilan n'étant pas meilleur lors des courses de motos.



Il faut attendre le chapitre 3 avant de pouvoir s'essayer aux courses.

A l'inverse, l'interface des duels a été légèrement remaniée. Les cartes sont mieux mises en valeur et le plan de jeu gagne en lisibilité. Qu'on opte pour les contrôles tactiles ou classiques, la prise en main est impeccable et on peut consulter facilement les détails des cartes, tous les textes étant traduits en français. Le mode scénarisé s'ouvrant par des duels assez tendus, les joueurs débutants auront intérêt à faire un rapide détour dans le tutorial pour apprendre toutes les subtilités des règles avant de se lancer. Les défis puzzles sont d'ailleurs bienvenus puisqu'ils illustrent de manière très concrète l'importance des chaînes et autres effets cruciaux du système de jeu. Des boutiques de cartes sont toujoursprésentes un peu partout pour nous permettre d'acheter de nouveaux boosters afin de peaufiner notre deck, même si celui qui nous est concédé au départ tient plutôt bien la route durant les premiers chapitres du scénario. L'histoire s'inspire bien évidemment du dessin animé et fait intervenir Yusei, Jack, Kalin et les autres personnages marquants de la série que l'on aura l'occasion derencontrer et de défier à maintes reprises durant l'aventure.






L'interface des duels est plus jolie et plus lisible qu'auparavant.

Le soft prenant place dans une ambiance plutôt western, le tirage au sort s'effectue parfois moyennant un test de rapidité. Pour prouver que vous avez la gâchette la plus véloce, vous devez valider avant votre adversaire une série de touches indiquées, ce qui vous donne ensuite le droit de choisir de commencer ou non la partie. Le mode Histoire étant très linéaire, on peut à tout moment effectuer des duels libres contre l'IA (Turbo Duel, Tag Duel en équipe, Tag Turbo Duel et Duel de Recettes avec des decks sauvegardés) ou affronter d'autres joueurs en ligne dans des tournois.
Les échanges de cartes sont également de mise, la route étant longue pour collectionner les 4200 cartes comprises dans cet opus. Il est d'ailleurs possible de soumettre aux autres joueurs ses propres duels puzzles ou, à l'inverse, d'en télécharger. La cartouche peut même barder en mémoire un certain nombre de replays dans le cas de matches
relativement courts. On retrouve enfin le Calculateur de Duel présent sur la version 2009 mais dont l'intérêt reste assez anecdotique, ainsi qu'une option permettant d'évaluer les points forts et les points faibles d'un deck donné. A vous de voir maintenant si tout cela justifie un nouvel investissement.

En date du 4 avril 2011.
Rolling Eyes





Page facebook du forum flèche Forum Tag Force sur facebook
Revenir en haut Aller en bas
Methos Kamiwaga
Pélerin
Pélerin


Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 30/07/2010

MessageSujet: Re: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Ven 8 Avr - 4:08

Cool, ce serait donc un bon jeu. Va peut-être falloir que je l'achetâsse alors. rire
Revenir en haut Aller en bas
DarkCiD
Admin
Admin


Nombre de messages : 7078
Age : 35
Localisation : Lyon, capitale des Ténèbres...
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Sam 9 Avr - 2:44

Encore des fleurs avec cette seconde critique dithyrambique du jeu de la part du site http://www.krinein.com

Source = http://www.krinein.com/jeux-video/test-yu-gi-oh-5d-world-championship-2011-over-the-nexus-suite-fin-histoire-tres-grand-cru-yu-gi-oh-2011-15674.html

Citation :
Test - Yu-Gi-Oh! 5D's World Championship 2011 : Over the Nexus - Suite et fin de l'histoire pour un très grand cru Yu-Gi-Oh! 2011

Depuis le 24 mars 2011, Over The Nexus est dans les bacs de vente, et ce avant même les Etats-Unis (pour une fois). Peut-on continuer à parler d’une apothéose, telle que Krinein l’avait évoquée le mois dernier ? Après plus de 20H de jeu, on répond, oui, sans conteste.

Reprenons ce que nous avions laissé en chemin sans qu’il soit besoin de citer à nouveau toutes les excellentes nouveautés.

DR.Primo, la location de deck. Il n’y a pas à dire, cette nouvelle option est à la hauteur des espoirs qu’elle suscitait. Ces decks loués, au nombre de 15, loin d’être aussi faibles que les decks de structure, sont en réalité les decks les plus forts que l’on a l’occasion de voir joués en tournoi (ce que l’on appelle dans le jargon les decks méta). On y trouve ainsi les decks Seigneur de Lumière, Aile Noire, Synchronique, Monarques, Macro, Méchabot, Six Samouraïs, Sabre X, Bêtes Gladiateurs, Enfernité etc… Ils ne sont pas forcément au goût de chacun mais ils sont d’un niveau vraiment plus fort ce qui est déjà très appréciable. Pourquoi cela doit-il provoquer un tel enthousiasme ? Car, pour ceux qui ne l’ont pas encore compris, pouvoir « louer » ces decks permet au joueur de profiter immédiatement du mode wi-fi sans être contraint d’attendre d’avoir débloqué toutes les cartes. Auparavant, jouer en wi-fi avec un deck très faible était totalement insatisfaisant et complètement insipide. Et même si l’adversaire doit aussi sélectionner « deck loué » dans les options pour que l’on puisse jouer avec lui en wi-fi, il y a quand même du monde qui sélectionne cette option et donc du grain à moudre. Accessoirement, on est aussi très content, en mode histoire, de ne plus avoir à gagner avec tous les decks de structure, mais avec les decks loués à la place. Le pari est donc réussi de ce côté. Merci pour cette brillante idée.

DR.Secundo, le mode histoire. La nouvelle intrigue est un peu moins intéressante que dans l’opus 2010. Mais ce n’est pas très important. Ce que l’on constate, c'est que ce mode est plus court (sept chapitres seulement), ce qui signifie que Konami a pris conscience qu'il n’était qu’accessoire, qu'il ne devait pas prendre une trop grande part dans le jeu, afin de nous laisser profiter du plus important, de l'essence de Yu-Gi-Oh! : le mode wi-fi. Les personnages ont par ailleurs des decks au niveau un peu plus élevé, donc l’on s’ennuie un peu moins pendant les duels. Les mini-labyrinthes et autres petites énigmes ont quant à eux disparu. Ne restent que les duels simples, les puzzles, quelques courses (un peu trop rares même) et les duels de decks loués dans ce mode, ce qui est largement suffisant. Le déblocage des vingt premiers boosters (sur les 59 existants) se fait ainsi plutôt vite. Et en traînant un peu en wi-fi, duels CPU et en puzzles téléchargés, on ne compte que 15H-20H de jeu. On peut donc tabler sur moins de 50H (enfin !) pour débloquer toutes les cartes.

DR.Tertio, et suite logique de l’effacement partiel du mode histoire, les tournois de duels en wi-fi. Chaque année, depuis la sortie de Spirit Caller, premier opus à avoir mis en place le wi-fi, on ne cesse de s’étonner de l’enrichissement permanent dont ce mode bénéficie : ajout d’un classement mondial et de téléchargement avec World Championship 2007, des Tags Duels, des duels de structure, de système anti-triches par la suite, des pièces de duels classés en 2010 etc…. Autant dire que cette année, c’est un immense pas qui est franchi avec ce nouveau mode (sans compter le partage en ligne de puzzles créés par les joueurs et un système personnel de bannissement temporaire des joueurs qui trichent). Ce sont de véritables tournois qui sont proposés, sur plusieurs jours avec des caractéristiques précises. La première semaine, on avait ainsi droit à un tournoi jouable uniquement avec les decks loués, ce qui était tout à fait bien pensé puisque par définition, les joueurs venaient d’acheter le jeu et n’avaient donc pas de bons decks. Cette semaine et les deux suivantes, on a droit à un tournoi appelé « débutant », limité à l’Europe, ce qui est tout aussi logique, car les Japonais doivent avoir toutes les cartes depuis longtemps et les Américains n’ont pas encore le jeu. Par la suite, vont venir des tournois « survie » (avec 4000 points de vie au départ), des tournois avec monstres de même type uniquement dans le deck, des tournois Tags, des tournois de turbo duels, des tournois avec monstre de même attribut uniquement, une coupe internationale la semaine du 23 mai, une coupe avec un seul exemplaire par carte et même un autre coupe internationale avec la ban liste spéciale du championnat du monde. Quelle variété ! C’est stupéfiant et c’était totalement inattendu. On ne manquera pas d'ailleurs de constater qu’on y retrouve parfois les anciens duels à thème de l’opus 2007.

Véritablement, comme nous l’avions déjà subodoré dans notre preview, le jeu vidéo se veut, de plus en plus, être à l’image du jeu de cartes réelles. Loin d’être un concurrent pour celui-ci, il en est devenu un excellent complément pour les joueurs IRL, un tremplin à faible prix pour les néophytes qui se lanceront peut-être plus tard dans l’IRL ou tout simplement un fabuleux remplaçant pour ceux qui n’ont ni le temps ni l’argent de rester dans le jeu réel. Yu-Gi-Oh! a toujours été unique en jeu vidéo. Avec l’opus 2011, il constitue une conclusion brillante de cinq années de production sur DS. Tout n’est pas encore parfait, mais l’important, c’est de s’approcher à chaque fois un peu plus de la perfection. Qu’il en soit ainsi pour les productions qui viendront sur 3DS.

Smile





Page facebook du forum flèche Forum Tag Force sur facebook
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques Aujourd'hui à 1:31

Revenir en haut Aller en bas

YGOh! WCS 2011 Over the Nexus : les critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Shakespeare à l'honneur à Lambton en 2011 : challenge Hamlet
» Le chaperon rouge (2011)
» Y aura-t-il 2 Nexus ? (spoilers)
» Retro mobile 2011
» Heath Slater - Nexus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yu-gi-oh! Tag Force 1, 2, 3, 4, 5 et 6 sur PSP et World Championship sur DS ! :: Section World Championships :: Section Yu-Gi-Oh ! World Championship 2011 sur DS ! :: Actus Yu-Gi-Oh! 5D's World Championship 2011-