Yu-gi-oh! Tag Force 1, 2, 3, 4, 5 et 6 sur PSP et World Championship sur DS !


AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Liverpool's Chapter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Lun 27 Sep - 6:08

Quand on a plus rien (ça arrive), on a plus rien...
En fait, j'avais plus trop d'imagination. Mais les prochains seront meilleurs...
Pour l'instant en standby (premiers partiels et accès à internet très très très difficile).
Revenir en haut Aller en bas
Renji
Zéro Absolu
Zéro Absolu


Nombre de messages : 3453
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Lun 4 Oct - 4:08

Vivement la suite de ton histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Dim 24 Oct - 22:36

C’était la deuxième fois en moins de vingt quatre heures que Jhapp visitait une cellule à Liverpool. La même à vrai dire. Deux minutes après l’explosion de la grenade, la police avait embarqué l’inspecteur et sa moto, ne laissant pas au premier le temps de s’expliquer et à la deuxième le temps de refroidir. Après une dizaine de minutes, Jhapp avait été poussé dans la cellule grise. Il ne lui restait que son deck, avec lequel il faisait des simulations. Mais il n’y avait pas de quoi s’inquiéter. En dépit de ce que Lester avait dit, il viendrait le chercher très rapidement.

Jhapp en était à sa deux-cent-cinquante-et-unième simulation de première main, lorsque la cellule s’ouvrit. L’inspecteur s’avança, mais avant d’avoir fait un pas, la porte se referma. Sur le sol, un homme se relevait difficilement.

_Ouch, déclara celui-ci avec flegme. Ils n’y vont pas de main morte.
_Oui, j’ai vu ça. J’ai failli vous marcher dessus, répondit Jhapp.
_Vous vous apprêtiez à sortir ? demanda l’homme, du haut de son mètre et demi.
_Je pensais qu’on venait me libérer. Ca aurait été la deuxième fois aujourd’hui…
_Vous êtes le duelliste de l’autoroute ? Tous les passants parlent de vous à Liverpool. Il y a au moins trois vidéos prises sur les réseaux de la police qui circulent sur Youtube, et les commentaires fusent.
_Wouah… répondit l’inspecteur sans réelle joie.
_Alors comme ça on doit venir vous chercher ? Pourtant dans les couloirs, ils veulent vous garder au moins quarante huit heures. Et il me semble que le procureur a ordonné un allongement de cette durée à soixante douze.
_Vous semblez en savoir long, remarqua Jhapp.
_J’ai les oreilles qui trainent facilement, fit l’homme en souriant. Aussi vrai que je suis roux et que je m’appelle O’Brian !!!

L’homme avait tendu la main, et Jhapp la serra. Puis les deux colocataires ne dirent plus rien pendant une demi-douzaine de minutes.

_J’ai adoré votre duel à Londres, déclara soudain O’Brian.
_Merci, répondit Jhapp en commençant une simulation de première main.
_Si vous voulez j’ai mon propre jeu, fit le roux. C’est pas mon deck irlandais, mais c’en est un très bon quand même.
_Pourquoi êtes-vous ici ? demanda Jhapp.
_Ils pensent que je suis de l’IRA, répondit O’Brian. Mais je suis sur que c’est juste à cause de mon nom. Papa était irlandais et maman était galloise.

Jhapp mélangea son deck, coupa celui de son adversaire puis piocha.

_Je commence, déclara O’Brian. J’invoque l’Elfe Mystique (800/2000 4*) en mode attaque et finit mon tour en posant une carte face cachée.
_A moi. J’invoque le monstre Mobilier Ancien : l’Horloge (1500/1500 4*) en mode attaque, et j’active son effet. Je retire depuis mon deck Mobilier ancien : le balai (1200/1200 4*). Dans deux tours, il reviendra dans ma main. Puis j’attaque ton elfe avec ma pendule.
_Mon elfe est détruit, et je perds 700 points de vie. Je ne suis plus qu’à 3300 points de vie.
_Je finis en posant une carte face cachée, termina Jhapp avec perplexité.
_J’invoque le Gardien Celte (1400/1200 4*) en mode attaque. Je pose une carte face cachée, et dévoile l’autre. Héritier Talentueux. Le gardien celte gagne 400 points d’attaque, et attaque votre horloge.

Jhapp envoya son horloge au cimetière, puis inscrivit sur le papier le nombre 3700.

_Je termine mon tour, annonça O’Brian joyeusement.
_A moi, déclara Jhapp. Au prochain tour, le balai reviendra dans ma main. J’invoque le monstre Mobilier Ancien : le Tableau Chambardé (1900/200 4*) en mode attaque, et attaque votre gardien celte.
_Ce faisant, je perds 500 points de vie. Vous êtes plutôt doué inspecteur, fit l’irlandais alors qu’il inscrivait 3200 sur la feuille de ses points de vie.
_Je termine mon tour en posant une carte face cachée, déclara Jhapp.
_A moi. J’active depuis ma main Monster Reborn, et je fais revenir le Gardien Celte (1400/1200 4*) en mode attaque. Puis j’invoque Kuriboh (300/200 1*) en mode attaque. J’active ensuite la carte double invocation et, en sacrifiant mes deux monstres, j’invoque le dragon blanc aux yeux bleus (3000/2500 8*).
_J’aurais bien aimé que ce duel se fasse avec des disques de duel, soupira Jhapp.
_J’attaque votre tableau avec mon dragon.
_Je ne suis plus qu’à 2600 points de vie, fit remarquer Jhapp en inscrivant ses nouveaux points de vie.
_Je termine mon tour, déclara O’Brian.

Jhapp piocha une carte.

_Le balai retiré du jeu revient dans ma main. Je l’invoque en mode attaque. Ensuite, je défausse une carte de ma main, à savoir l’épouvantail de ferraille. Je détruis votre carte magie-piège face cachée. Enfin je finis mon tour, termina-t-il alors qu’O’Brian mettait au cimetière la carte Tableau de la destinée.
_A moi !!! J’attaque votre balai avec mon dragon, déclara-t-il un grand sourire sur les lèvres.
_Carte piège, Force de Miroir. Le dragon est détruit.
_Oh, c’est dommage bredouilla l’irlandais. Je finis mon tour en posant deux cartes face cachées.
_A moi, déclara Jhapp. J’invoque le monstre Mobilier ancien : la Théière (600/400 3*). Par son effet, je gagne 200 points de vie, ce qui me donne un total de 2800 points de vie. Je synchronise le balai et la théière, afin d’invoquer la Servante du Mobilier Ancien (2400/1200 7*). Par son effet, je détruis toutes vos cartes face cachées. Enfin, je lui équipe la carte d’équipement Petite Cuillère en Argent, et attaque directement vos points de vie, avec une attaque totale de 3400.
_Inspecteur, fit O’Brian, vous êtes vraiment fort. J’aurais aimé avoir ce duel avec mon autre jeu, mais je n’avais que celui-là.
_Pourquoi n’avez-vous pas activé l’effet du Tableau de la Destinée ? demanda Jhapp.
_Je l’avais mis là comme ça. Je ne sais pas trop à quoi elle sert.
_Toujours est-il qu’il faudrait que vous revoyiez ton jeu, continua Jhapp. Il lui manque quelque chose.

Jhapp allait continuer, lorsque la porte de la cellule s’ouvrit.

_Jhapp, vous êtes libre. Vous avez des relations haut placées, visiblement…

L’inspecteur salua l’irlandais, et sortit de la cellule. Un homme en costume cravate l’y attendait.

_Je suis Taylor, du MI-5. Nous avons besoin de vous.
Revenir en haut Aller en bas
Nécrombe
Samouraï
Samouraï


Nombre de messages : 326
Age : 18
Localisation : Chez vous avec une cuillerre dans la main pour vous faire souffrir...
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Dim 24 Oct - 23:30

U_u si tu presentais sa à une librairie tu pourrais gagner de l'argent et vendre un livre (Yu-Gi-Oh Liverpool Riding) (titre) ...On dirait un vrai pro qui fait sa fiction la Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Dim 24 Oct - 23:49

Malheureusement, ca ne marcherait pas pour une ribambelle de raisons:

_Les librairies ne parrainent pas les auteurs, il faut s'adresser aux éditeurs.
_Des histoires comme celles-ci (fanfics) n'interessent pas les éditeurs
_Entrer sur le marché du livre est compliqué, et seuls quelques auteurs survivent (il y aurait bien Bragelonne pour accepter mes styles d'histoires, mais en ce moment ils n'en prennent plus).
_Je ne suis pas assez régulier dans mon travail, et gros defaut, à part les fanfics, je ne vais jamais au bout des mes histoires, et cela à cause du 5ème _
_Je suis la plupart du temps fainéant. De plus, la fac ne me laisse pas beaucoup de temps.

Il y a encore plein de raisons que je pourrais citer, et qui font que non, Jhapp ne sera jamais dans un roman, en librairie.

(de plus, le nom de Jhapp pourrait passer pour du plagiat, cherchez un peu sur internet et vous trouverez).
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Lun 20 Déc - 2:14

Jhapp suivit Taylor, qui les mena jusqu’à une limousine noire. L’inspecteur entra le premier, sous l’invitation de l’agent britannique qui lui ouvrit la porte. Celui-ci le rejoignit, et demanda au chauffeur de rouler jusqu’au port.

_En quoi avez-vous besoin de moi ? demanda Jhapp. Je ne pense pas que le MI5 prenne au hasard des gens à leur service.
_En effet, répondit Taylor. Nous avons besoin de vous pour récolter des informations sur l’IRA.
_L’Armée Républicaine Irlandaise ? Et en quoi je peux vous être utile ?
_Depuis quelques temps, nos espions au sein de l’IRA nous rapportent des informations. Parmi celles-ci, une nous a alarmés. Ils vont tenter d’infiltrer le gouvernement.
_Et ?
_Nous voulons que vous enquêtiez, et que vous trouviez qui sera cette taupe.
_Et qu’est-ce que j’y gagne ? demanda Jhapp.
_La liberté immédiate, ainsi que des informations sur le meurtre de votre sœur. Comprenez nous, vous avez les meilleures références. L’affaire Longbrooth a eu un retentissement que vous n’imaginez même pas.
_J’ignorais qu’une si petite enquête avait autant d’effet.
_C’est pourtant le cas. Et je vous le dis, vous aurez des informations sur le meurtre de votre sœur. Faites moi confiance, vous ne perdez pas au change.
_Et par où dois-je commencer mon enquête ?
_Le Hog’s Pub. Pas mal de travailleurs irlandais vont boire après leur travail. Cela peut être un bon début.

Jhapp regarda Taylor, puis demanda :

_Et si jamais je risque quelque chose ?
_Nous vous lâcherons. Qu’un quelconque problème arrive, comme la grenade de l’autoroute, et vous serez jeté dans la fosse au lion.
_Je suis bien obligé d’accepter…
_C’est mieux ainsi. Nous vous laissons ici. En sortant, marchez une centaine de mètres vers le pont, puis vous arriverez au Hog’s. Bon courage.
_Où puis-je vous joindre pour des résultats ?
_Nous vous joindrons dans deux jours. Faites-nous confiance.
_Difficile… marmonna Jhapp en sortant.

La limousine s’éloigna alors que l’inspecteur marchait vers le pub. La pluie commença à tomber.

Lorsqu’il arriva devant le pub, la pluie était si violente qu’il se sentait déjà trempé jusqu’aux os. Jhapp ouvrit la porte, et fut frappé par le lieu. De la musique irlandaise était jouée par des musiciens, l’un jouant avec dextérité d’un tin whistle, le deuxième d’un tambour, le dernier enfin d’un violon. Partout, les travailleurs buvaient, après une dure journée passée sur les chaluts, à racler le fond de la mer d’Irlande, en quête de poisson déjà raréfié, ou bien sur des poutres à visser et riveter des pièces de métal sur les bâtiments en construction. Il en résultait une odeur, combinant alcool et sueur, et parfois mauvaise haleine et chicots.

Jhapp s’assit à une table, et tenta d’écouter les conversations, malgré le bruit ambiant. Les travailleurs parlaient de leur travail, ou bien du football. Mais nulle allusion à l’IRA. Au bout d’une demi-heure, Jhapp remarqua un étrange comportement. Certains clients allaient parler au patron, puis passaient par une porte dérobée. L’inspecteur interpella une serveuse.

_Que se passe t’il là bas ?
_Ce ne sont pas vos affaires, monsieur l’anglais. Et j’aimerais que vous commandiez, ou je demanderais au patron de vous faire sortir. D’autres clients aimeraient une place assise.
_Un whisky irlandais (1). Je vous laisse choisir pour moi. Avez-vous des toilettes ?
_Bien sur, au fond.

Jhapp attendit qu’un roux aille se diriger vers la porte, puis il se dirigea vers les toilettes. Au dernier moment, il changea de direction, et bloqua la porte avant qu’elle ne se referme complètement.

Il était désormais sur une mezzanine surplombant une arène. Deux duellistes disputaient un match avait des cartes peu puissantes (l’un avait un homme-haricot Jerry, et l’autre un dragon ailé gardien de la forteresse). L’arène était entourée d’une palissade circulaire, autour de laquelle les gens pariaient. Il y avait beaucoup de travailleurs, et quelques bourgeois. De temps en temps, les gens huaient ou s’exclamaient, selon que le joueur sur lequel ils avaient parié faisait rebondir le match.

Jhapp s’approcha de l’arène, lorsqu’il sentit sa poche bouger. Il envoya un crochet sur la mâchoire du voleur, qui atterrit dans le sable du cercle de duel. Les cris se turent, et tous les regards se tournèrent vers l’inspecteur.

_Toi, t’es pas irlandais, commença calmement un homme imposant.
_Si bien sur, tenta de mentir Jhapp.
_Non, si tu l’étais, tu l’aurais te laisser faire les poches, et t’aurait attendu que l’saint patron te rende ton bien.
_Il est avec moi, et il ne connait pas encore nos coutumes, fit une voix dans le brouhaha. C’est une erreur de ma part.
_O’Brian, on t’a pas sonné !!!
_La ferme O’Flag’.

Un rouquin s’approcha et Jhapp reconnu l’irlandais croisé en cellule.

_Andrew, il faut que l’on parle, ça vous dit d’aller dehors ?
_Avec plaisir.

L’inspecteur suivit l’irlandais jusqu’à une sortie de secours. Dehors l’air était frais, et les murs n’arrivaient pas à faire taire le bruit de l’intérieur.

_Vous jouez un jeu dangereux inspecteur… commença O’Brian, plus sérieux soudainement.

Jhapp ne comprit que lorsqu’il sentit le coup sur sa tête.




(1): Je rappelle que l'alcool est à consommer avec modération, et est interdit aux mineurs. Néanmoins, il est nécessaire ici (je ne vois vraiment pas Jhapp prendre une grenadine dans un pub irlandais...)


EDIT: toujours à l'affut de commentaires et de critiques constructifs.
Revenir en haut Aller en bas
Renji
Zéro Absolu
Zéro Absolu


Nombre de messages : 3453
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Sam 1 Jan - 11:55

Belle suite vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Lun 17 Jan - 0:14

Dans l'épisode précédent, Jhapp avait été "enrôlé" dans les rangs du MI-5, une organisation britannique visant à préserver le pays et la Reine des attaques intérieures. Suite à quelques indications, il avait été fouiner dans un pub, et avait été surpris.


Jhapp se réveilla difficilement, son crâne parcouru par un mal de tête étourdissant. Au dessus de lui, un lustre à cinq branches dispensait de la lumière par la seule bougie qu’il portait encore. Au fond de la pièce, une cheminée ronflait, consumant une énorme buche de chêne.

_Je vois que vous êtes réveillé, inspecteur.
_O’Brian ? demanda Jhapp, l’esprit encore embrumé.
_Oui. Vous êtes vraiment un fouineur, et nous n’aimons pas cela. Pas du tout.
_Où suis-je ?
_Dans une des nombreuses cachette de l’IRA. Pour assurer notre sécurité, nous ne vous dirons rien. Néanmoins, nous voulons savoir qui vous envoie, et ce que ce ‘‘qui’’ sait.
_Ca, je ne peux vous le dire.
_Vous mentez Jhapp. Vous le savez, mais surtout vous ne voulez pas nous le dire. Néanmoins, je vous propose un marché.
_Lequel ? demanda l’inspecteur, un peu nauséeux.
_Un duel, puisque c’est la seule chose qui vous fera réfléchir. Si je gagne, vous me dites tout. Votre commanditaire, ce qu’il sait… Et de plus, nous pourrons vous tuer.
_Et pour moi ?
_Ce que vous voudrez savoir, plus des éléments importants sur votre sœur.

Jhapp regarda longuement O’Brian.

_Entendu.

Deux hommes soutinrent Jhapp et l’emmenèrent jusqu’à une arène. L’inspecteur prit un disque, et on lui donna son jeu.

_Prêt inspecteur ?
_Oui, si on veut.
_Vous vous souvenez à Liverpool. Je vous avais dit que j’avais un autre jeu.
_S’il est du même niveau que celui que vous avez utilisé, je pense que je n’aurais aucun mal à vous battre, répondit Jhapp.
_Andrew, nous savons tout les deux que ma défaite n’était qu’une mascarade…, rétorqua O’Brian en souriant. D’ailleurs, comme j’ai perdu précédemment, je commence. Je pioche et j’active la carte Choix Important. A chacune de mes draw phase, je peux refuser de piocher une carte, et je gagne 500 points de vie. Ou bien je peux payer 500 points de vie, et piocher une carte supplémentaire. Ou bien, je peux ne pas activer l’un ou l’autre de ces effets, et avoir une draw phase normale. Puis j’active la carte de terrain Champ de Trèfle. A chaque fois que j’envoie une des cartes de ma main sur le terrain ou au cimetière, je pioche une carte. Maintenant, que j’ai quatre cartes en main, cela va être plus simple. J’invoque le Guerrier Irlandais (1400/1200 4*), en mode attaque. Puis par l’effet du terrain, je pioche une carte. Comme j’ai exactement quatre cartes en main, mon guerrier voit son attaque monter de 400 points. De plus, j’ajoute un compteur trèfle sur le terrain. Je pose trois cartes face cachées, puis pioche trois cartes. Et je rajoute 3 compteurs sur le terrain.

_A moi de jouer, déclara Jhapp. Je joue le Pot de Cupidité, et pioche deux cartes. Puis j’active typhon d’espace mystique, sur la carte du milieu !
_Bien joué, vous venez de détruire la trappe sans fond que j’avais placé.
_Je continue en invoquant le monstre Mobilier Ancien : le Balai (1200/1200 4*), et j’active son effet. Je défausse de ma main une carte pour détruire la carte de gauche.
_Décidemment inspecteur, vous avez beaucoup de chance. Vous venez de détruire la Force de Miroir que j’avais mis au cas où. Il va me falloir plus pour vous battre.
_Je termine ma main phase 1 en équipant mon balai de la petite cuillère en argent. Son attaque passe à 2200. Battle !!! Mon balai attaque votre guerrier irlandais.

Le balai pris sa cuillère avec ses deux bras en bois, puis l’asséna sur le guerrier qui vola en poussière. Les points de vie d’O’Brian descendirent à 3600.

_Je termine en posant une carte face cachée, conclut Jhapp.
_A moi de jouer, s’exclama O’Brian. Je décide de gagner 500 points de vie et de ne pas piocher de carte, expliqua-t-il, alors qu’une lumière l’enveloppait pour lui faire monter ses points de vie à 4100.
_C’est étrange, fit remarquer Jhapp.
_Oui, pour toute personne qui n’a jamais vu un jeu ‘‘Irlandais’’ en action. Puis j’active l’Appel de l’Être Hanté que j’avais posé au tour précédent, pour faire revenir le Guerrier Irlandais (1400/1200 4*), en mode attaque. Ayant toujours quatre cartes en main, celui-ci gagne 400 points d’attaque. Puis, de ma main, j’invoque le Farfadet Irlandais (800/1200 4*). L’effet de mon terrain me fait piocher une carte, et celui-ci gagne un compteur. Tant que j’ai quatre cartes en main, l’effet de mon farfadet s’active. Tout vos monstres perdent 800 points d’attaque. Votre balai n’est plus qu’à 1600 points d’attaque. Et mon guerrier va réduire en fétus votre balai.

Le guerrier attrapa le balai et le brisa en deux. Puis le farfadet attaque Jhapp directement, avec un pet à la musicalité celtique. Les points de vie de Jhapp descendirent à 3000.

_Je termine mon tour en posant une carte face cachée. Et par l’effet du terrain, je pioche une carte. Fin de mon tour.

Jhapp piocha.

_J’invoque le monstre Mobilier Ancien : le Pendule (1000/800 3*-syntoniseur), en mode attaque. Puis j’active la carte Inverseur de Limite, pour invoquer depuis le cimetière le monstre Mobilier Ancien : la Tasse (300/200 2*). Par son effet, je gagne 100 points de vie, puis je synchronise mes deux monstres, pour invoquer le monstre Mobilier Ancien : le Métronome (2300/1200 5*) en mode attaque.
_Désolé de vous couper, mais j’active la carte Vœux Solennel. Mais continuez.
_Mon métronome, désormais à 1500 points d’attaque, attaque votre farfadet.

Jhapp regarda les points de vie d’O’Brian descendre à 3400.

_Je termine mon tour, déclara Jhapp.
_A moi de jouer. Je décide de regagner 500 points de vie, et de ne pas piocher. Puis je sacrifie mon Guerrier Irlandais pour invoquer le Chevalier Irlandais (2300/1200 5*) en mode attaque. Et tant que j’ai quatre cartes en main, tout mes monstres Irlandais ne peuvent être détruit au combat ou par des effets de monstre. Comme j’ai invoqué un monstre, je pioche une carte par l’effet de mon champ de trèfle, et par l’effet de Vœux Solennel, je gagne 500 points de vie, et j’en ai maintenant 4400. Et un compteur en plus sur mon champ. Maintenant, mon chevalier va attaquer votre monstre.
_Et comme il ne peut être détruit au combat, seul mon monstre va au cimetière…
_Oui, c’est exactement ça. Je termine mon tour.

Jhapp jaugea la situation, puis piocha.

_Je pose une carte face cachée, et un monstre en défense face verso. A vous de jouer.
_Inspecteur, si je puis vous donner un conseil, ne jouez pas la défensive, ce sera pire. La situation se corsera de plus en plus pour vous. J’invoque le Dragon Irlandais (2000/800 4*). Et tant que j’ai quatre cartes en main, mon dragon peut attaquer. Effet de mon terrain, je pioche une carte et gagne un compteur. Et par l’effet de Vœux Solennel, je gagne 500 points de vie. Mon chevalier attaque votre monstre face cachée.

Le chevalier leva son épée et transperça la carte, laissant apparaitre le temps d’une seconde, le chandelier. Puis le dragon souffla des flammes vertes sur Jhapp, qui n’eut que le temps d’activer une carte piège.

_Epouvantail de ferraille. Grâce à cela, j’annule une attaque, puis remet mon piège face verso.
_Cela ne fait que retarder l’inévitable, Inspecteur. Je pose une carte face cachée, et profite de l’effet de mon terrain. J’ai donc toujours quatre cartes en main, et un compteur de plus. Puis, par l’effet de Vœux Solennel, je gagne encore 500 points de vie. Fin de mon tour.

Jhapp analysa la situation. O’Brian avait maintenant 5400 points de vie, et 8 compteurs trèfle sur le terrain. L’effet du Champ de Trèfle lui permettait d’avoir toujours quatre cartes en main, déclenchant les effets de ses monstres. Et Vœux Solennel et Choix important lui faisait monter ses points de vie. Tout était fait pour moduler ses cartes et ses points de vie à volonté… A moins que !

_J’invoque le monstre Mobilier Ancien, l’Horloge (1500/1500 4*) en mode attaque, et active son effet. Je retire de la partie une carte de mon deck. Dans deux tours, je pourrais reprendre la carte dans ma main. Puis je pose une carte face cachée, et termine mon tour.
_Je pioche, et invoque le Monstre Magicienne Irlandaise (2000/1700 6*), en mode attaque. Je peux l’invoquer sans sacrifice, puisque j’ai quatre cartes dans ma main. Puis je pioche grâce à l’effet de Champ de Trèfle, et gagne un compteur, ainsi que 500 points de vie. Puis j’attaque avec le chevalier.
_J’active l’Epouvantail de Ferraille.
_Je continue avec la Magicienne Irlandaise.
_J’active ma deuxième carte Epouvantail de Ferraille.
_Je termine avec le Dragon Irlandais.

Jhapp vit son horloge réduite en cendre, alors que ses points de vie descendaient à 2500.

_Je finis mon tour, Inspecteur. Surprenez-moi.





Dernière édition par Malemort le Lun 17 Jan - 7:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shisha Sosei
Mobius
Mobius


Nombre de messages : 923
Age : 18
Localisation : Aucune idée xD
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Lun 17 Jan - 1:30

trés bon chapitre , vivement la suite .
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Lun 17 Jan - 2:24

Surtout s'il y a des remarques ou critiques (négatives ou positives), n'hésitez pas...
Prochaine partie, ce soir ou demain.
Revenir en haut Aller en bas
Shisha Sosei
Mobius
Mobius


Nombre de messages : 923
Age : 18
Localisation : Aucune idée xD
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Lun 17 Jan - 2:27

youpi je l'attend avec immpatience .
Revenir en haut Aller en bas
Renji
Zéro Absolu
Zéro Absolu


Nombre de messages : 3453
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Lun 17 Jan - 11:46

Beau chapitre vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Mar 18 Jan - 0:44

Voici la fin du duel Jhapp-O'Brian. Et pour la peine, vous aurez même le droit à la carte du jour.


Jhapp piocha, et un sourire apparut sur son visage.

_Je pose une carte face cachée, et termine mon tour.
_A moi, donc. Je décide de ne pas piocher, et gagne 500 points de vie. Puis je sacrifie mon dragon et mon chevalier, pour invoquer le Magicien Irlandais (2500/2000 7*). Tant que j’ai quatre cartes en main, une fois par tour, je peux annuler l’activation d’une carte magie ou piège, et détruire cette carte magie ou piège. Je pioche une carte, puis gagne 500 points de vie et un compteur. Puis j’active le typhon d’espace mystique sur votre carte du milieu, je pioche une carte, gagne 500 points de vie et un compteur, et detruit donc votre épouvantail de ferraille. Enfin, j’attaque avec ma Magicienne Irlandaise, désormais à 2400 points d’attaque puisque j’ai quatre monstres ‘‘Irlandais’’ dans mon cimetière
_J’active Annulation d’Attaque.
_J’annule votre piège par l’effet de mon magicien.
Jhapp prit une décharge magique et vit ses points de vie descendre à 100.
_J’attaque ensuite avec mon magicien.
_Epouvantail de ferraille !
_Bien joué inspecteur. Je vais terminer en jouant la carte Rituel de la Saint Patrick, et l’utiliser comme un rituel normal. Je pourrais tout aussi bien retirer des monstres du jeu, mais cela ne m’intéresse pas. Je sacrifie mon magicien et ma magicienne, afin d’invoquer Saint Patrick l’Irlandais (3500/2600 8*). Tant que j’ai quatre cartes en main, il cumule les effets de tous mes monstres. Par l’effet de mon terrain, je pioche deux cartes, et gagne 1000 points de vie, ainsi que deux compteurs. Ensuite, je joue la carte magie que je viens de piocher, Chance Irlandaise. Comme j’ai quatre cartes en main, je peux l’activer de ma main. Je la joue donc, pioche une carte, gagne 500 points de vie et un compteur. Je gagne 100 points de vie pour chaque compteur trèfle sur le terrain, et j’en ai beaucoup. 13, pour être exact. Je gagne donc 1300 points de vie.
_Intéressant, comme deck.

O’Brian regarda Jhapp, souriant.

_Et peut-être désespérant pour vous, non ? J’ai 9700 points de vie, Saint Patrick à mes côtés, qui cumule les effets de mes monstres Irlandais dans le cimetière, et dont l’attaque plafonne à 4500. J’ai toujours quatre cartes en main, et je regagne des points de vie plus qu’il n’en faut. Qu’avez-vous ?

_La carte que je viens de piocher au début de mon tour, et mon monstre revenu dans ma main, grâce à l’effet de tout à l’heure. Vous vous rappelez ? L’horloge. Son effet s’active, et je reprend dans ma main le monstre Mobilier Ancien : le Coffre(0/2600 4*). Puis je pose une carte face cachée, et je termine mon tour.

_Toujours par l’effet de Choix Important, je décide de ne pas piocher, et gagne 500 points de vie. Puis j’invoque l’Elfe Irlandais (800/2000 4*), en mode attaque. J’attaque votre carte face cachée avec Saint Patrick.

Le monstre irlandais brisa la carte et l’envoya au cimetière.

_Le monstre que vous avez envoyé au cimetière était le coffre. Et maintenant, voici son effet. Lorsque le coffre est detruit, le joueur qui l’a detruit pioche trois cartes, puis en remet deux au cimetière. Vous piochez donc trois cartes, et gagnez 500 points de vie.
_Non, ne me dites pas que…
_Et si, maintenant que le nombre de cartes dans votre main n’est plus quatre, vous ne pouvez plus activer les effets de vos monstres irlandais. Au fait, vous avez défaussé, vous devez piocher deux cartes, gagner 500 points de vie, et ajouter deux compteurs.
_Peu importe, j’attaque avec l’elfe. Il ne vous reste que 100 points de vie !
_Epouvantail de Ferraille !
_Je finis mon tour.
_Touché !!!

O’Brian regarda Jhapp.

_Que dites vous ?
_Vous avez plus de six cartes dans votre main. Vous devez donc défausser.
_Entendu, je défausse une carte.
_Effet de votre terrain il me semble.
_Non…
Visiblement, vous venez de comprendre. Ayant sept cartes, vous devez défausser mais par l’effet de votre terrain, vous devez piocher. Je pense que vous serez bientôt à cours de cartes dans votre deck. Vous avez perdu, O’Brian. Un dernier mot à dire?
_Prenez cette clé USB, tout est dedans, déclara O’Brian en lançant à l’inspecteur une clé. Le mot de passe est dessus, un petit conseil...

Jhapp ne put entendre le reste de la phrase de l’irlandais. Les portes de l’arène cédèrent sous l’assaut des agents du MI-5.



Et voici la carte du jour:


Mobilier Ancien: le Coffre
4 étoiles / Effet
0/2600
Lorsque cette carte est détruite (au combat ou par l'effet d'une carte), le joueur ayant détruit cette carte pioche 3 cartes, puis en défausse 2.


Toujours à l'écoute des critiques et autres remarques.



Revenir en haut Aller en bas
Shisha Sosei
Mobius
Mobius


Nombre de messages : 923
Age : 18
Localisation : Aucune idée xD
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Mar 18 Jan - 1:32

quelle combo , c'etais un bon chapitre
Revenir en haut Aller en bas
Night
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 426
Age : 18
Date d'inscription : 29/11/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Mar 18 Jan - 3:43

Je trouve la carte trés bonne sinon bonne chanche pour faire un meilleur chapitre^^
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Jeu 20 Jan - 8:28

Petit épisode, sans duel, mais avec quelques révélations. C'est bientôt la fin, profitez-en ^^.




Andrew était dans son appartement. Après la fin du duel, il était parti en moto et avait jeté l’émetteur que les agents secrets lui avaient apposé. Il était arrivé quelques heures plus tôt, et avait tenté, sans succès de trouver le mot de passe donnant accès aux fichiers donnés par O’Brian. Après un énième échec, l’inspecteur se frotta les yeux. Il avait besoin de repos. Son regard de porta sur son appartement. Plutôt petit, avec sa chambre et un coin cuisine, celui-ci avait quelques fenêtres, dont l’une donnait une vue imprenable sur la Tamise. Des piles de livres encombraient la chambre, et il n’y avait assez d’espace que pour son lit, un bureau et une chaise. Andrew prit une boite de Red Demon Noodles chaude et la mangea en un coup. Il jeta la boite dans la poubelle de la cuisine, puis vint s’allonger. Il prit une photo et la regarda longtemps. Cinq ans maintenant. Cela faisait cinq ans qu’Helen était morte. Et aujourd’hui, Andrew avait vingt et un ans.


***Cinq ans auparavant (jour pour jour)***

_Andrew !!! Andrew !!! Réveille-toi !!!

Le jeune homme ouvrit les yeux, et vit ceux de sa soeur, d'un bleu magnifique.

_Helen ?
_Lève toi, c’est notre anniversaire. Daniel et tonton t’attendent dans le salon, et on a des cadeaux à ouvrir. C’est notre anniversaire je te rappelle.
_C’est vrai. On a tout les deux seize ans.

Andrew prit sa robe de chambre et suivit Helen jusqu’au salon. Daniel, le majordome, et Wyatt, leur oncle, les accueillirent bras ouverts.

_Bon anniversaire mes neveux préférés !!!
_Merci tonton, répondirent les jumeaux.
_Mademoiselle Helen, Monsieur Andrew, bon anniversaire.
_Merci Daniel.
_Vous avez plusieurs cadeaux, de ma part, et de la part de votre oncle. Il y a aussi votre professeur de français, qui vous a envoyé des livres, je crois.
_Trop aimable, répondit Andrew. Des devoirs comme cadeau d’anniversaire.
_Sachant ce que vous m’avez dit de lui, Monsieur, je ne pense pas que ce soit des devoirs, fit remarquer Daniel en souriant.
_Oh, l’édition complète des Sherlock Holmes, s’extasia Helen.
_Je vous prie de m’excuser Mademoiselle, commença le majordome, mais n’ayant pas assez d’argent, c’est un cadeau pour vous deux.
_Merci Daniel, répondit Andrew en souriant. Nous adorons les policiers, et les livres de Conan Doyle… Nous en rêvions depuis longtemps.
_Quant à moi, j’ai deux cadeaux, mais ils sont dehors.

Les jumeaux suivirent leur oncle jusqu’à l’entrée du manoir. La porte était ouverte, et deux motos attendaient là.

_Ne me dis pas que.. commença Helen
_C’est ce que nous croyons, termina Andrew.
_Si. Vous avez seize ans, et les cours commencent à cet âge. Etant donné que vous êtes encore en pleine année scolaire, vous allez devoir attendre cet été, mais lorsque nous y serons, vous pourrez les utiliser. Vos premières motos de duel.
_Merci, mon oncle, dirent simplement les jumeaux.
_Mais ce n’est rien, répondit celui-là.
_Mademoiselle, Monsieur, il faut vous préparer. Je vous rappelle que vous avez un rendez-vous à dix heures. Et il est déjà huit heures trente.

Les jumeaux allèrent déjeuner, puis se préparèrent chacun dans leur chambre. Et à dix heures, ils étaient prêts, dans le bureau de leur père. Un homme, jeune, les y attendait.

_Mademoiselle Jhapp, monsieur Jhapp. Je me présente, Ian Lester. J’étais le confident de feu votre père, et plus généralement, le notaire que vos deux parents avaient choisi. Cela fait maintenant six ans qu’ils sont morts, et vous avez seize. Ce faisant, j’ai pour ordre, si l’on peut dire ainsi, de tout vous révéler. Ceci est le testament de vos parents, qui ne doit être révélé qu’à vos seize ans, ce qui est le cas. Vos parents vous lèguent le manoir, ainsi qu’un compte en banque chacun. Vous disposez donc de la fortune vos parents, une moitié chacun. Les numéros de compte et les codes d’accès sont sur ces papiers. Je vous demande de les mémoriser, et je sais que vous en êtes capables. Ensuite, vous jetterez ces papiers au feu.

Andrew et Helen lurent leurs papiers, puis les jetèrent au feu.

_Je crois qu’il y a autre chose, continua leur oncle.
_Oui, effectivement, continua le notaire. Vos parents, en plus de vous léguer leur argent, vous ont laissé chacun un mot. Ils savaient leur mort imminente, et ont pris leur dispositions juste à temps, si l’ont peux dire.
_Ils ne sont pas morts dans un accident ? demanda Andrew.
_Si, en effet, mais cet accident a surement une origine criminelle. Plusieurs organisations en voulaient à la fortune de vos parents, qui est colossale. C’est pourquoi, lorsque vous serez à l’internat, et quand vous reviendrez ici, vous aurez des gardes du corps. Il est primordial de vous garder en vie.

Andrew regarda Helen.

_Je serais son garde du corps à l’internat, promis le garçon. Avec moi, tu n’as pas à t’inquiéter, termina t-il en souriant.
_Merci, Andrew. Monsieur, avez-vous d’autres choses à nous dire ?
_Non, répondit le notaire. J’espère que vous m’excuserez, mais je dois partir. Je vous souhaite tout de même un bon anniversaire.

Les jumeaux raccompagnèrent le notaire, puis se tournèrent vers leur oncle.

_Bon, que dites vous d’un duel à trois.
_Cette fois nous te battrons, tonton, promis Helen…

*** ***

Jhapp songeait encore à ce jour. Le soir même, Helen avait disparu. Lui, son oncle et son majordome avaient décidé de la chercher. Daniel l’avait retrouvé morte, au fond du parc du manoir, assassinée. Andrew avait beaucoup pleuré cette nuit là, et s’était fait une promesse. Quoiqu’il se passe, il retrouverait l’assassin de sa sœur. Il avait réussi le concours d’entrée dans la police, qu’il avait passé en candidat libre, puis était entré dans le commissariat d’une ville en banlieue de Londres. Il avait gravi les échelons uns à uns, jusqu’à devenir inspecteur. Tout cela en l’espace de cinq ans. Mais il savait, au fond de lui, que sa sœur aurait été plus douée. Une larme coula sur sa joue, alors qu’il reposait la photo. Qu’aurait fait sa sœur, avec ce que lui avait.

Elle aurait été au plus simple. ‘‘Le mot de passe est dessus’’. Ce ne pouvait pas être aussi simple... Jhapp se rassit sur sa chaise, regarda la clé USB, puis tenta comme mot de passe le numéro de série de la clé. Un bip se fit entendre. Devant les yeux de l’inspecteur, une longue file de fichiers apparut, désormais disponibles.


Voilà, j'espère qu'il ne déçoit pas trop, après le grand duel en deux parties contre O'Brian.
Et comme d'habitude, toujours à l'affut de vos commentaires...





Revenir en haut Aller en bas
Renji
Zéro Absolu
Zéro Absolu


Nombre de messages : 3453
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Jeu 20 Jan - 10:37

J'aime bien cette suite.
Revenir en haut Aller en bas
hbk
Reine de la nuit blanche
Reine de la nuit blanche


Nombre de messages : 1008
Age : 21
Localisation : Bora-bora
Date d'inscription : 23/08/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Jeu 20 Jan - 11:05

Super chapitre.Je vais commencé à lire les 1er chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Shisha Sosei
Mobius
Mobius


Nombre de messages : 923
Age : 18
Localisation : Aucune idée xD
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Jeu 20 Jan - 22:51

sympa ce chapitre , sa change des chapitres ou il y a que des duels .
Revenir en haut Aller en bas
Night
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 426
Age : 18
Date d'inscription : 29/11/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Ven 21 Jan - 3:38

J'aime bien ce chapitre comme le dit marik ça changs des chapitres avec les duels^^
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Dim 10 Avr - 2:41

Avant de (re)commencer, je suis désolé du temps que j'ai mis à poster la suite. Je vous poste donc l'avant dernier chapitre de Liverpool's Chapter, en attendant de savoir ce que vous en pensez.

Les quais de la petite gare étaient vides. On entendait au loin les trains de banlieue, et à l’horizon, le ciel commençait à pâlir. Jhapp regarda l’heure. Six heures du matin. Encore cinq minutes, et tout serait réglé. Il serait en face de celui qu’il recherchait depuis tant de temps. Un train arriva en gare, et Jhapp dirigea son regard vers celui-ci. Un homme descendit d’un wagon, et invita l’inspecteur à monter.

_Monsieur Jhapp, il vous attend à l’intérieur.
_Entendu.

Le wagon en lui-même était vide, excepté quelques néons sur les parois en métal.

_Jhapp, enfin je vous retrouve ! s’exclama un homme d’une voix enjouée.
_Lester, j’allais dire la même chose. Vous avez quelques explications à me fournir je crois.

Une secousse ébranla le wagon. Le train s’était remis en marche, et sa vitesse augmentait régulièrement.

_Jhapp, que voulez-vous savoir de moi ?
_Je connais tout de vous, mais la seule chose que je veux…
_C’est me mettre derrière les barreaux, finit Lester.
_Vous êtes l’assassin de ma sœur lança Jhapp.
_Et cela vous étonne… Mais voyez-vous, le problème, c’est que je suis accompagné d’hommes qui me servent. Et à moins d’un grand danger, ils ne partiront pas. Vous êtes en situation de faiblesse.
_L’IRA sera bientôt démantelée, Lester, vous avez perdu.
_L’IRA sera bientôt démantelée, c’est vrai. Mais pas avant que nous frappions notre plus grand coup.
_Et quel est-il, ce grand coup ?
_Je peux vous le dire, puisque vous y êtes. Ce train, maintenant lancé à pleine vitesse, est en direction de King Cross, et nous y arriverons dans moins d’une heure. Seulement, le freinage n’est pas prévu.
_Un attentat ? demanda Jhapp. C’est vraiment quelconque de votre part, je m’attendais à mieux.
_Vous savez, ce ne sera pas un attentat classique. Ce train contient environ cinq tonnes de TNT. De quoi faire sauter King Cross et ses milliers d’usagers lorsque nous y arriverons. Mais avant, je vais faire quelque chose que j’aurais dû faire il y a longtemps…

Jhapp regarda Lester sortir un revolver.

_Je vous pensais plus fair-play, fit Jhapp calmement.
_Vous savez bien que je n’ai jamais aimé les jeux. Sauf le jour de la mort de votre sœur, je me suis bien amusé avec elle. Et je pourrais m’amuser avec vous.
_Que proposez-vous ? demanda Jhapp.
_Un duel, pour s’amuser. Si jamais vous gagnez, la bombe sera désamorcée. Mais si vous perdez, je vous tuerais, et vous me donnerez l’argent qu’il y a sur le compte que vous avez reçu pour votre seizième anniversaire.
_Pourquoi voulez-vous cet argent ? demanda Jhapp.
_Vous posez des questions, inspecteur, trop de questions. Mais je vous propose d’y répondre au fur et à mesure de notre duel.

Jhapp et Lester enclenchèrent leur disque de duel, et des hommes relièrent les disques à des boitiers au sol. Les points de vie furent fixés à 4000. Et dans un grand rugissement de ferraille, les parois et le toit du wagon se décrochèrent.

_Je vous laisse commencer inspecteur, fit Lester en souriant.
_J’invoque le monstre Mobilier Ancien : la Pendule (1000/800 3* syntoniseur) en mode attaque et pose une carte face cachée. A vous de jouer Lester.
_J’active la carte Typhon d’Espace Mystique, pour détruire votre carte face cachée. Puis j’invoque en mode attaque le monstre Mobilier Ancien : l’Horloge (1500/1500 4*). J’active son effet, et retire du jeu une carte. Dans deux tours, je pourrais l’ajouter à ma main. Puis j’active la carte Petite Cuillère en Argent. Je l’équipe à mon horloge, qui gagne 1000 points d'attaque, et j’attaque votre pendule.

L’horloge prit la cuillère à deux mains, et l’abattit sur la pendule. Les points de vie de Jhapp descendirent à 2500.

_Comment est-ce possible ? demanda Jhapp, abasourdi.
_Avant de tuer votre sœur, Jhapp, je me suis amusé avec elle. Et à mon grand étonnement, elle a bien résisté, avec son deck Mobilier Ancien. Je l’ai donc tuée, puis ai pris son deck. Et j’y ai apporté des améliorations. Je finis mon tour en posant deux cartes face cachées.

Jhapp piocha.

_J’invoque en mode attaque le monstre Mobilier Ancien : la Table (1200/1000 4*) en mode attaque. J’active son effet et invoque depuis mon deck Mobilier Ancien : La Théière (600/400 3*), en mode attaque, et gagne 200 points de vie. Puis j’en paie 300 pour invoquer Mobilier Ancien : la Tasse (300/200 2*). Grace à son effet je gagne 100 points de vie, qui sont donc à 2500. Je pose deux cartes faces cachées et termine mon tour. Pourquoi avoir tué ma sœur, Lester ?

Lester regarda Jhapp dans les yeux.

_Mes parents, ma famille, nous étions tous irlandais. Lorsque j’étais enfant, mes parents furent arrêtés par les policiers Britanniques, et je ne les ai jamais revus. Le prétexte est qu’ils étaient membre de l’IRA, et préparaient un attentat à Londres. J’ai été placé avec mon frère dans un orphelinat, froid l’hiver et étouffant l’été. On nous faisait travailler sur du cuir, et pour toute récompense, nous n’avions le droit qu’à un bol de gruau. Un jour, nous avons été adoptés par une famille de bourgeois londoniens. Du jour au lendemain, la vie nous fût plus facile. Nous avions une éducation, à manger, et une maison confortable. Mais nous n’arrivions pas à oublier ce qu’il se passait dans les usines de cuir. Encore aujourd’hui, les chaussures de qualité portées par les gens importants proviennent de fabriques dans le sous sol londonien, où des gamins de huit ans sont surexploités. Les jeux des enfants normaux leur sont interdits. Avec mon frère, nous avons réfléchi. Pourquoi certains enfants et pas d’autres. Puis je me suis souvenu d’un fait qui ne m’avait rien inspiré auparavant. Tous, nous étions irlandais de souche. Tous, nous avions été dans ces enfers pour la simple raison que nous n’étions pas anglais. Mon frère et moi avons adopté l’IRA, et toutes ses convictions. Nous avons tenté de rapporter des fonds, et nous en sommes venus travailler avec des notaires. Un jour, on a demandé à mon frère d’aller chez les Jhapp. Chez vous. Le soir venu, j’ai tenté d’extirper à votre sœur les renseignements qu’il me fallait. Elle a résisté jusqu’au bout, mais elle en savait trop sur moi. Je l’ai abattu d’une balle. Pour une idée, j’en suis venu à tuer votre sœur, puis à tuer d’autres gens. Oui, juste pour une idée. Mais pour une idée, une simple rumeur, on avait tué mes parents. Et vous savez ce qui est le pire, Jhapp, mes parents n’ont jamais fait partie de l’IRA. Pour une simple rumeur, l’Angleterre a tué notre famille. Pour un meurtre, aujourd’hui, je vais frapper l’Angleterre au cœur.

Jhapp regarda Lester.

_Je vous comprend, mais ce soir, vous ne ferez rien. Je vous en empêcherai.
_Jhapp, vous ne pouvez comprendre. J’ai dix ans de plus que vous, et vous n’avez pas connu la Grande Epuration. Cette époque où l’on soupçonnait son voisin, sa famille. Vous ne pouvez pas savoir ce que cela fait. Je pioche puis active l’effet de l’Horloge, et retire du jeu une seconde carte de mon deck. Puis j’active Tornade Géante.
_J’active Waboku. Pendant ce tour-ci, mes monstres ne sont pas détruits, et je ne reçois aucun dommage.
_J’invoque ensuite le monstre Mobilier Ancien : le Lit (2500/1200 6*) en sacrifiant mon Horloge. Ce faisant, je gagne 1000 points de vie. A vous de jouer, Jhapp.

Jhapp piocha et réfléchit quelques instants.

_Je pose un monstre face cachée, ainsi qu’une carte face cachée, puis finit mon tour. Quelles sont les modifications que vous avez apportées au deck, Lester ?
_Vous les verrez bientôt. Je pioche. Par l’effet de mon horloge, je récupère la carte retirée du jeu. J’utilise Pot de Cupidité, et pioche deux cartes. Ensuite, je défausse deux cartes magie pour invoquer spécialement l’Aspirateur des ténèbres (0/0 -8 syntoniseur des ténèbres). L’une des cartes défaussées est Renaissance du Jeton. Lorsque cette carte est défaussée, j’invoque sur le terrain un jeton Renaissant (0/0 2*). Pour la première fois, vous allez assister à une invocation synchro des ténèbres!!! Je syntonise mon monstre de niveau -8 et mon monstre de niveau 2 pour invoquer la Dame du Mobilier Sanglant (2400/1200 6*), en mode attaque.

L'aspirateur devint translucide, faisant apparaitre des étoiles noires. Celles-ci infestèrent le jeton, et deux étoiles noires et deux étoiles blanches s'annihilèrent. Les étoiles restantes formèrent un cercle, ou apparut soudainement un monstre féminin vêtu d'une robe pourpre.

_Lorsque ce monstre est invoqué,je peut détruire jusqu'à un nombre de cartes égal au nombre de cartes magie et piège dans mon cimetière. je détruis votre carte face cachée, puis j'attaque votre tasse!
_De ma main, j’active la carte piège Mauvaise Pièce, répondit Jhapp. Lorsque j’ai trois monstres Mobilier Ancien sur le terrain, je peux activer cette carte de ma main. Je choisis la cible de l’attaque jusqu’à la fin du tour, si et seulement si le monstre que vous avez choisi et le monstre qui recevra l’attaque sont des monstres Mobilier Ancien. La cible de l’attaque sera le monstre Mobilier Ancien : la Table.
Le monstre féminin de Lester se débarrassa de la Table, laissant 1300 points de vie.

_Alors, inspecteur, qu’allez vous faire ? Quel merveilleux retournement de situation allez-vous employer pour me vaincre, si vous êtes en sa possession bien sur. J’ai 5000 points de vie, vous n’en n’avez plus que 1300. Et au prochain tour, j’aurais en ma possession la carte qui fera que je vous vaincrais…

Jhapp regarda la situation. Les possibilités étaient infinies, il le savait. Il lui suffisait juste de toucher la bonne carte. L’inspecteur piocha, et un sourire se forma sur ses lèvres.


J'espère que ce petit chapitre n'est pas trop mauvais, ni trop mélodramatique. J'attends vos critiques avec impatience. Je pense aussi vous donner le prochain chapitre bientôt. Passons aux cartes du jour: Parmi elles, une synchro des ténèbres, que j'ai essayé de faire du mieux que possible. J'espère qu'elle vous plaira.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liverpool's Chapter Aujourd'hui à 18:02

Revenir en haut Aller en bas

Liverpool's Chapter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Voyage à Liverpool [avril 2010]
» The Chronicles of Narnia : chapter 1 (Zone 1)
» [Fanfiction] Ocean Chapter
» paradise chapter fanfic
» [FANGA] Ocean Chapter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yu-gi-oh! Tag Force 1, 2, 3, 4, 5 et 6 sur PSP et World Championship sur DS ! :: Talents Artistiques :: Le coin des fictions :: Les fictions-