Yu-gi-oh! Tag Force 1, 2, 3, 4, 5 et 6 sur PSP et World Championship sur DS !


AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Jhapp et l'affaire Longbrooth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Jhapp et l'affaire Longbrooth Sam 6 Mar - 9:39

Il pleuvait sur Londres. La pluie s’était installée trois jours auparavant, et elle ne semblait pas vouloir s’arrêter. L’inspecteur Jhapp regardait par la fenêtre de la voiture les rues défiler. Les gens au dehors se pressaient pour rentrer chez eux, et si possible arriver le moins mouillé possible. La voiture passa par St James Street, puis continua vers le nord. Elle s’arrêta après quelques centaines de mètres devant une maison. Jhapp pouvait voir au dehors quelques badauds, ainsi qu’une demi-douzaine de bobbies devant l’entrée. Les lieux avaient été clos par une barrière de bande jaune, et l’une des fenêtres du rez-de-chaussée laissait voir un grand désordre dans la maison. Jhapp sortit, et apprécia le poids de son duel disk à l’avant-bras. Il n’y avait qu’avec cela qu’il se sentait en sécurité. Car depuis quelques années, grâce à l’arrivée de la technologie solid-vision, les différents se réglaient à coup de monstres. A quelques exceptions près. Les meurtres faisaient partie de ces exceptions.


La maison, de style victorien, était plutôt grande. Une salle à manger, une cuisine, quelques chambres… Rien de bien anormal. Jhapp rentra et ce qu’il vit confirma ce qu’il avait entraperçu. Une carte Vent violent aurait eu moins d’effet…


_Inspecteur ?


Un bobby se tenait devant lui, gêné.


_Oui ?
_Il s’agit de Mrs Longbrooth, veuve du capitaine Longbrooth.
_Le capitaine de la marine décédé il y a deux ans ?
_Celui-là même. Elle avait touché son héritage, et depuis, elle vivait sans trop travailler.Le corps est dans le salon, si vous voulez le voir.
_Connait-on l’emplacement des meubles avant qu’il n’y ait eu cette… tempête ?
_Non, malheureusement. La victime est morte le cœur transpercé par un objet pointu, d’environ dix centimètres de long. Aucune trace de l’agresseur, et les témoins disent avoir entendu comme une explosion, mais non vu ni flamme, ni personne sortant de la maison.
_A coup sur il est sortit par le jardin de derrière.


Jhapp tira une carte de son deck. La table.


_Un deck Mobilier ancien, Inspecteur ?
_Oui. Vous n’avez rien trouvé sur la table de la salle à manger ?
_Non. Aucune empreinte, pas de sang…
_Je vais voir dans le jardin, déclara Jhapp.


En guise de jardin, il y avait une dizaine de mètres carrés derrière la maison, entourés de hauts murs et occupés par divers vases et jardinières où poussaient des roses. Il y avait aussi deux chaises et une table de jardin, ronde. La propriétaire devait y accueillir une ou plusieurs amies chaque semaine, à heure fixe, afin de prendre le thé et raconter des potins. Et si jamais il y avait eu des traces sur la table, la pluie s’était empressée de les effacer. Un autre bobby vint le rejoindre.
_Vous avez trouvé quelque chose inspecteur ?
_Non. A-t-on interrogé la bonne de Mrs Longbrooth ?
_La bonne monsieur ?
_La bonne. Mrs Longbrooth est une veuve, et la maison est trop grande pour une personne seule. Mrs Longbrooth a une bonne, et ce pour trois raisons. Il est impossible de s’occuper d’une aussi grande maison toute seule, et malgré le desordre dans le salon, il n’y a pas un poil de poussière. Ensuite, Mrs Longbrooth était veuve, elle a donc hérité de la fortune du capitaine Longbrooth son mari, fortune qui était considérable. Plus de trois millions de livres sterling. Enfin, les après-midi sont longs pour une veuve comme Mrs Longbrooth. Elle passait surement ses journées à discuter avec sa bonne, et si ce n’est pas le cas, à la tyranniser. Je veux que vous me la trouviez, et que vous l’interrogiez.
_Serait-elle notre premier suspect ?
_Non, mais il faut l’interroger.


Jhapp regarda le bobby s’éloigner, et tira une autre carte. La mort de la rose… L’inspecteur se retourna et observa les plantes. Comme d’habitude, ses cartes ne mentaient pas. Une des roses était comme piétinée. Mais aucune trace sur le mur le plus proche. Un détail attira son œil. Sur le mur opposé à la rose, deux briques, à un mètre d’intervalle environ, étaient abimées. Surement des traces de fuite. Encore fraiches. Jhapp prit des notes, puis revint dans la maison. Il entra dans le salon, et regarda la scène. Le corps de la veuve était là, allongé près de la cheminée, dans une mare de sang. Une dizaine de cartes de duel étaient renversées près d’elle.


_Mrs Longbrooth faisait des duels ? demanda Jhapp.
_Si c’est le cas, on n’a pas retrouvé son duel disk, répondit un bobby. Par contre, on a retrouvé l’arme du crime.
_Quelle est-elle ?
_Une griffe de dinosaure. Regardez.


La griffe en question était longue de quinze centimètres. Elle était imbibée de sang.


_Dites moi Stanley ? commença Jhapp.
_Oui monsieur ?
_A quelle heure a eu lieu le souffle ? demanda l’Inspecteur.
_A quinze heures, selon les témoins, répondit le bobby.
_Soit il y a une demi-heure. Connait-on l’heure du décès de la victime ?
_Non.
_Et en quel état sont les autres pièces ?
_Toutes sont dans le même état. Mais plus ordonnées… Comme si…
_Comme si ces pièces avaient été fouillées ?
_Oui.


Jhapp monta à l’étage, et entra dans une pièce. Une chambre à coucher. Le lit avait été défait, l’armoire complètement vidée, ainsi que la commode. Il piocha de nouveau une carte. Le lit.


_Allons-y, se dit-il pour lui-même…


Jhapp regarda d’abord en dessous de l’oreiller. Rien, sinon une odeur de parfum. Surement celui de Mrs Longbrooth. L’Inspecteur regarda ensuite sous le lit. Un éclat métallique attira son œil. Une clé. Il la prit avec lui et se cogna contre le bois quand un bobby l’appela.


_Qu’y a-t-il ? demanda Jhapp, grognon.
_La bonne est au commissariat. Le commissaire l’interroge.
_Mrs Longbrooth avait-elle décidé de son testament?
_Je ne crois pas. Il faudrait que le notaire nous le confirme.


Jhapp regarda par la fenêtre. Pourquoi l’assassin s’était-il enfuit par le jardin plutôt que par le premier étage? Les murs y étaient plus facilement accessibles.


_Je vais aller au commissariat, pour voir ce que la bonne a à dire. Si vous trouvez quelque chose d’intéressant, dites le moi.
_Oui monsieur, répondit le bobby.



Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Sam 6 Mar - 9:40

Voilà, je commence une fic, en espérant qu'elle ne soit pas trop ennuyeuse. Enjoy (or not, c'est comme vous voulez).
Revenir en haut Aller en bas
Akuma
Admin
Admin


Nombre de messages : 7824
Age : 21
Date d'inscription : 29/01/2009

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Sam 6 Mar - 9:59

Ça m'a l'air assez intéressent, je n'ai pas eu le temps de lire, mais j'y jetterais un coup d'oeil, j'aime assez bien ce genre d'histoire rire2







Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Lun 8 Mar - 20:40

Au passage, le deck de l'inspecteur Jhapp est le suivant (basé sur les funcards mobilier ancien, voir dans la partie funcards):

Monstres
Mobilier ancien: L'armoire x2
Mobilier ancien: La cheminée x2
Mobilier ancien: L'horloge x2
Mobilier ancien: Le lit x1
Mobilier ancien: La théière x2
Mobilier ancien: La tasse x2
Mobilier ancien: Le chandelier x2
Mobilier ancien: Le balai x2
Mobilier ancien: La pendule x2
Mobilier ancien: Le tapis persan x2
Mobilier ancien: La table x2
Mobilier ancien: Le tableau chambardé x2

Magie:
Assiette et couverts x3
Petite cuillère x3
Mort de la rose x1
Bibliothèque x1
Terraformation x1
Monster reborn x1
Plumeau de dame harpie x1
Ristourne x1

Piège:
Force miroir x1
Epouvantail de ferraille x2
Miniaturisation x2

Synchro:
Maitre du mobilier ancien x2


Vous les trouverez ici


Dernière édition par Malemort le Ven 12 Mar - 7:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
xYoh
Tag Force Team
Tag Force Team


Nombre de messages : 3885
Age : 20
Localisation : Oise
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Mer 10 Mar - 3:13

J'aime beaucoup la fic même si c'est pas du tout dans l'univers des YGO.

P.S: Ta du courage à écrire un pavé comme sa on dirait que tu nous sors une histoire tiré d'un roman. bravo
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Mer 10 Mar - 7:20

Cela sort de l'univers yu gi oh, et pourtant...

Dès le prochain épisode, il y aura un duel!!! Histoire de voir le deck Mobilier ancien à l'action!
Revenir en haut Aller en bas
xYoh
Tag Force Team
Tag Force Team


Nombre de messages : 3885
Age : 20
Localisation : Oise
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 11 Mar - 3:59

Je suis très impatient de voir sa ok
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 11 Mar - 7:00

Jhapp observait la bonne. Elle baragouinait un anglais approximatif, alternant avec de l’espagnol. Mais elle ne lui apprenait rien d’intéressant.

_Cela vous dirait-il de faire un duel ? proposa l’inspecteur.
_Pourquoi ? répondit-elle. Moi pas savoir jouer, et pas parler bien anglais.
_Je sais que vous savez jouer, puisque vous avez un deck et une pochette destinée à l’accueillir. Je sais de plus qu’en dépit des apparences, vous parlez très bien anglais. Si je gagne ce duel, vous nous direz tout ce que vous savez. Si vous gagnez, je vous laisse partir.

La bonne regarda l’inspecteur, le teint blême.

_Entendu.

On donna un disque de duel à la bonne, les points de vie furent fixés à 4000, et le duel commença.

Jhapp piocha six cartes, et engagea la partie.

_J’invoque le monstre Mobilier ancien : le tableau chambardé (1900/200, 4*), en mode attaque, commença Jhapp. Je pose aussi deux cartes face cachée, et je finis mon tour.

La bonne piocha.

_J’invoque Alizée, sorcière de la bonne aventure (0/0, 3*), annonça la bonne quand ce fut son tour. J’active aussi la carte magie Bonne fortune – Pierre du miracle. Enfin je pose une carte face cachée et fini mon tour.

Jhapp piocha de nouveau une carte, puis réfléchit quelques secondes.

_J’invoque la carte Mobilier ancien : La théière (600/400, 3*) . Mes points de vie augmentent de 200 points, et…
_Carte piège : Hommage torrentiel. Cela détruit toute les cartes monstre sur le terrain. De plus, inspecteur, vous ne gagnez pas vos points de vie.
_Bien joué, avoua Jhapp. Je finis mon tour.

La bonne piocha.

_J’invoque Luminine, sorcière de la bonne aventure (0/0, 1*) en mode attaque. Et je t’attaque directement. En effet, la carte Pierre du miracle lui octroie 1000 points d’attaque.
_Carte piège ! contra Jhapp. Epouvantail de ferraille. J’annule ton attaque et remet cette carte piège face verso.
_Que je déteste cette carte, fit la bonne.

Jhappa piocha.

_J’invoque la carte Mobilier ancien : L’armoire (1500/1200 4*) . Et je pioche une carte. C’est une carte équipement : Petite cuillère en argent. Je l’ajoute à ma main et l’équipe à mon armoire. Je lui équipe aussi la carte d’équipement Assiette et couverts. Mon armoire a donc une attaque de 3500points et une défense de 1500 points. J’attaque ta sorcière de la bonne aventure.

L’armoire s’élança vers le monstre de la bonne, et les portes se refermèrent dessus, le transformant en poussière. Les points de vie de la bonne descendirent à 1500 points de vie.

La femme piocha, et un sourire se forma sur ses lèvres.

_J’utilise la carte violent orage, qui me permet de détruire tes cartes piège et tes cartes magie. J’invoque ensuite la carte Catobeplas et la sorcière du destin(1800/0, 4*) . J’attaque ton armoire, et tes points de vie descendent à 3700, annonça-t-elle alors que le monstre magicien s’élançait vers l’armoire.

_Aouch, répondit Jhapp, sans conviction.
_Je finis mon tour en posant deux cartes face cachée, termina-t-elle.

L’inspecteur piocha et sourit.

_J’invoque la carte monstre Mobilier ancien : La table (1200/1000, 4*) . Elle me permet d’invoquer spécialement le monstre Mobilier ancien : La théière (600/400, 3*) , en mode attaque. Je gagne ainsi 200 points de vie, puis en perd 300 afin d’invoquer spécialement le monstre Mobilier ancien : La tasse (300/200, 2*) , lui aussi en mode attaque. Elle me fait gagner 100 points de vie, et j’en profite pour payer 150 points de vie afin de prendre de mon deck la carte d’équipement Petite cuillère en argent, que j’équipe à Mobilier ancien : la table, dont l’attaque est maintenant à 2200. Enfin, j’active la carte Plumeau de dame harpie, que j’avais piochée dès le premier tour. Et maintenant… Battle ! Table, attaque sa Catobeplas.

La bonne perdit ainsi 400 points de vie, puis 900 suite à l’attaque directe de la tasse et de la théière. Elle n’avait plus que 200 points de vie. L’inspecteur Jhapp, lui, en avait encore 3550.

La bonne ferma les yeux et piocha. Un sourire se forma sur ses lèvres.

_J’active la carte Renaissance de monstre et invoque depuis mon cimetière, Catobeplas et la sorcière du destin(1800/0, 4*). Je la sacrifie afin d’invoquer Gaïa, Demoiselle de Fortune ( ?/ ? 6*). Son niveau est de six, elle a donc 2400 points d’attaque et de défense. Gaia, attaque la Tasse !

Jhapp vit son monstre détruit par des stalagmites, ses points de vie descendre jusqu’à 1450. La prochaine carte serait déterminante. Mais jamais, jamais les cartes ne l’avaient déçu. L’inspecteur piocha une carte. La dernière du duel.

_Tout d’abord, j’active la carte magie Ristourne, annonça Jhapp. Je me défausse d’une carte et réduit le niveau de tout mes monstres de deux. Cela me permet d’invoquer le monstre Mobilier ancien : La cheminée (2500/1200 6* => 4*). Je déteste gagner comme ça, mais je n’ai pas le choix. J’active son effet. Je sacrifie la carte Mobilier ancien : la table, pour t’infliger 1100 points de dégâts directs.

Jhapp regarda les points de vie de la bonne descendre à 0.

_Alors, demanda-t-il doucement. Que sais-tu qui puisse nous aider
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 11 Mar - 7:04

toujours à l'écoute de vos commentaires, propositions afin de m'améliorer^^


Dernière édition par Malemort le Jeu 11 Mar - 7:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
ikoro
Sorcier
Sorcier


Nombre de messages : 100
Age : 21
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 11 Mar - 7:16

ba pour moi rien à dire c'est bien construit est l'histoire est sympas ainsi que les duels
Revenir en haut Aller en bas
xYoh
Tag Force Team
Tag Force Team


Nombre de messages : 3885
Age : 20
Localisation : Oise
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Ven 12 Mar - 7:02

Très bonne suite mais tu pourrais mettre un lien vers tes funcards ce sera plus pratique que de chercher à chaque fois Wink
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Dim 14 Mar - 6:12

j'ai mis le lien vers les cartes de l'inspecteur Jhapp.

"_Alors, que sait-elle ? demanda le commissaire Lester.
_Elle en a beaucoup dit, commença Jhapp. Je vais résumer par ordre chronologique. Il y a quinze ans, Miss Campbell est marié à Monsieur Longbrooth. Ce mariage est plus un mariage arrangé qu’un mariage d’amour, mais peut leur en importe, ils font avec. Peu à peu, la tendresse les lie. Miss Campbell, devenue Mrs Longbrooth, éprouve même de l’amour pour son mari. Celui-ci, militaire, est envoyé régulièrement en mission, en Amérique Latine, au Moyen Orient… Il y a trois ans, il revient d’argentine avec une jeune femme d’une vingtaine d’année, qu’il emploie comme bonne. En réalité, la bonne, qui au passage s’appelle Maria, et le capitaine sont amants. Néanmoins, Mrs Longbrooth laisse faire, après tout, c’était à la base un mariage arrangé. Il y a deux ans, le capitaine Longbrooth décide de faire changer son testament. Il est appelé en urgence en Indonésie, et n’a donc pas le temps de faire changer…
_Le testament, oui, finit Lester. Il est mort là-bas, d’un accident, et Mrs Longbrooth a touché l’héritage. Cela n’explique pas qu’on l’ait assassiné.
_Les années passèrent, reprit Jhapp. Maria s’occupait de la veuve Longbrooth. Elle faisait le ménage, préparait les diners, et allait chercher le courrier. Il y a quelques semaines, un homme nommé Lancaster commença à lui écrire régulièrement. Une fois tous les deux jours, puis une fois par jour. Et selon Maria, Mrs Longbrooth semblait de plus en plus anxieuse…
_Alors ce Lancaster serait la clé de tout ?
_C’est fort probable, mais il ne faut jurer de rien. De plus, Lancaster peut être un homme ou une femme, ce peut être un nom de famille ou bien un pseudonyme. A part ça, certaines amies de la veuve étaient secrètement jalouses, cela fait de potentielles suspectes. Quant à la bonne, je voudrais que vous la gardiez. Elle me semble suspecte.
_Nous ne savons donc pas qui est ce Lancaster…
_Oui, et c’est pourquoi je dois retourner sur les lieux du crime. Mais d’abord, je vais aller me coucher. Bonne nuit Lester.
_Bonne nuit Jhapp.


La maison n’avait pas été remise en ordre depuis le crime. La mare de sang avait été épongée, le cadavre de la veuve emporté et enterrée. Le soleil, qui était apparu tôt ce matin-là se déversait dans le salon. Jhapp piocha une carte. La cheminée… L’inspecteur regarda le foyer, éteint depuis longtemps maintenant. Il n’y avait que de la cendre.


Jhapp s’accroupit et fouilla les restes de carbone. Il y trouva quelques bouts de papier de quelques centimètres carrés.


_Papier à lettre, brulé, fit-il pour lui même. La cendre dessine une trainée. On a éteint le feu avec une gerbe d’eau. Quelques lettres… l, o, a, écriture fine… Surement celle d’un bourgeois.


Jhapp se releva, et continua ses recherches. Mais après une heure de fouille, il était clair qu’il ne trouverait rien de plus. Il allait sortir quand on entra.


Un homme se tenait dans le couloir d’entrée, une valise à la main. Il paru surpris en voyant l’Inspecteur Jhapp venir à lui.
_Qui êtes vous et que faites vous ici ? demanda Jhapp.
_Moi. Mais rien… répondit l’homme, hésitant.
_Dites moi le vérité, cela nous aidera tout deux.
_Bien. Je suis Henry Sloat, de Sloat and Marsh, Loan associate.
_Une banque ?
_Non, des prêteurs sur gage. Mrs Longbrooth nous devait la somme de deux milles livres sterling. Mais étant donné sa mort, je voulais savoir si nous pouvions être remboursés. Une somme pareille…
_Cela fait beaucoup de pertes, admit Jhapp.
_Oui.
_Que faisiez vous hier à quinze heures ?
_J’étais en déplacement, avec mon chauffeur. Je revenais d’Epsom.
_Vous avez été voir le derby ?
_Oui. J’ai d’ailleurs été déçu de la performance du numéro 13, Tristan de Bretagne. J’y ai perdu plus de cinq cents livres.
_Une petite fortune.
_J’en ai les moyens, avec les revenus de mon métier…Mais il faut avouer qu’il est difficile de laisser filer une telle somme. Quoiqu’il en soit, je dois être suspect. Mon chauffeur confirmera ce que je dis.
_Avez vous le ticket ? demanda Jhapp
_Le ticket ?
_Oui, le ticket que l’on vous a remis lorsque vous avez parié.
_Non. De fureur, je l’ai jeté dans la première poubelle venue.
_Entendu, je…


Jhapp s’immobilisa. Des pas se faisaient entendre, venus de l’étage.


_Allez au commissariat, Monsieur Sloat. On vous renseignera.


Jhapp monta l’escalier au pas de course et arriva dans la chambre. Un homme se tenait devant lui, et derrière, la fenêtre était ouverte. L’homme se précipita vers elle, sortit et sauta en direction du mur le plus proche. Jhapp le suivit, agrippa ses vêtements, mais glissa et lacha sa prise. Il commença à le poursuivre avec plus difficulté. Les murs étaient glissant, et déraper signifierait avoir une jambe cassée. Jhapp ralentit l’allure, alors que le mystérieux homme filait vers le sud. La main de l’Inspecteur était couverte de boue, provenant des vêtements de l’homme.


_Alors, qu’avez-vous trouvé ? demanda Lester.


Le commissariat était peu rempli. Le week-end commençait, et le commissaire Lester insistait toujours pour que ses hommes puissent se reposer en famille.


_Un prêteur sur gage nommé Sloat, répondit Jhapp. Pour moi il est suspect. Et un homme qui s’est enfui.
_Sloat a un alibi, confirmé par son chauffeur. Et je pense que notre coupable s’est enfui, sans vous avoir au préalable donné un peu de sa terre.
_Oui, Sloat a un alibi, mais on ne sait pas si lui et son chauffeur disent la vérité, ou s’ils mentent tout les deux. Enfin, l’homme a très bien pu être engagé par ce Sloat.
_Et pour Lancaster ? demanda le commissaire.
_Toujours aucune idée. Mais je sais d’où venait notre mystérieux fuyard.
_Ah ?
_La boue a une légère odeur de limon. Cela nous indique qu’il a été près de la Tamise. La boue n’était pas totalement sèche. Donc il y était avant de venir. Et puis vous voyez cette petite couleur rouge ?
_Plutôt rouille, contesta Lester.
_Exactement. De la rouille. Je pense qu’il était dans une usine de métallurgie.
_Savez-vous combien d’usines de métallurgie sont recensée sur la Tamise ?
_Il y en a cinq. Mais une seule sur la rive sud.
_Comment ça, sur la rive sud ?
_Le fait qu’il ait été crotté de boue indique qu’il a traversé la Tamise en bateau. Il a traversé une zone recouverte de limon sur la rive sud, a utilisé un bateau, puis pris pied sur la rive nord, qui elle est mieux entretenu que la rive sud.
_Parfois vous m’impressionnez Jhapp, bougonna Lester, légèrement jaloux. Alors, quelle est cette usine de métallurgie ?
_The Tames Iron Factory."
Revenir en haut Aller en bas
ikoro
Sorcier
Sorcier


Nombre de messages : 100
Age : 21
Date d'inscription : 21/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Dim 14 Mar - 6:19

un vrai policier bravo pour ce texte et le courage que tu as eu de l'écrire 10sur10
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Dim 14 Mar - 6:20

En fait je l'écris sur word, et le copie colle. Toujours est-il que je l'écris sur word.
Revenir en haut Aller en bas
xYoh
Tag Force Team
Tag Force Team


Nombre de messages : 3885
Age : 20
Localisation : Oise
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Lun 15 Mar - 1:12

Ouais jme doutais bien que tu devais l'écrire avec un traitement de texte mais sinon y a encore du suspens et les info sont très précise 10sur10
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 18 Mar - 2:08

La Tames Iron Factory était une de ces usines à hauts fourneaux du sud de Londres, où l’on transformait le fer en acier, afin qu’il soit utilisé pour l’armement et la fabrication de véhicules.

Les douze coups de minuit avaient sonné depuis longtemps, et les lieux étaient vides. Jhapp se sentait dans son élément. Il entra dans un bureau et commença à fouiller la paperasse. Il tomba sur des factures, des schémas techniques et quelques publicités. Il allait chercher dans une grande armoire lorsqu’un document attira son attention. Une lettre à l’écriture fine et italique. Une écriture de femme. La signature ne laissa plus aucun doute.

Mrs Longbrooth.

Jhapp commença à lire.

‘‘ Monsieur

Je crois que notre secret a été découvert. Un maitre chanteur m’a envoyé, en trois jours, trois lettres, menaçant de révéler notre affaire.

En ce qui concerne le paiement, je ne vous dois pour l’instant rien, du moins tant que ce chanteur nous tient. Il dit s’appeler… ’’


_Si j’étais vous, je laisserais cela, conseilla une voix dans le dos de l’inspecteur. Il y a des choses qu’il ne faut pas savoir…

Un cliquetis se fit entendre. Un revolver. Chargé.

_Inspecteur, vous n’avez rien contre le fait que je vous abatte. Il en va de ma sécurité.
_Réglons cela par un duel. Si je gagne, je garde le document. Si je perds, vous m’abattez.
_Cela me parait bien, accorda l’homme.

L’homme l’amena jusqu’au hangar principal. Ici et là, des chaines descendaient du plafond, et dans les coins et recoins étaient entreposés des bidons et des jerricanes d’essence, destinés à alimenter les fourneaux. Ils côtoyaient des bouteilles d’éthylène jumelées à des postes à souder.

_C’est parti… soupira Jhapp, alors que ses points de vie s’initialisaient à 4000.

L’homme piocha une carte.

_J’invoque le Soldat Canon (1400/1300 4*) en mode attaque. Je pose une carte face cachée et termine mon tour.

_A moi. J’active la carte de terrain Bibliothèque. Grace à elle l’attaque et la défense de tout mes monstres Mobilier ancien augmente de 300 points. J’invoque ensuite le monstre Mobilier ancien : Le tableau chambardé (1900/200 4*) , en mode attaque.
_Je vous coupe, inspecteur. Jugement solennel. Mes points de vie sont divisés par deux, et j’annule votre invocation. Votre tableau part au cimetière.

Jhapp jura, posa une carte face cachée et finit son tour.

_Mon tour, inspecteur. J’invoque un second Soldat Canon (1400/1300 4*) en mode attaque. Et je vous attaque.

Les deux monstres pointèrent leur canon sur l’inspecteur. Le premier tira, et loupa sa cible. Entre le robot et Jhapp s’était interposé la carte piège.

_Epouvantail de ferraille. J’annule une de vos attaques et repositionne cette carte face cachée.
_Mais le deuxième vous touche.

Jhapp perdit 1400 points de vie.

_Je n’ai pas finit. Je sacrifie un Soldat Canon, et vous inflige 500 points de dommage directs. Fin du tour.

Jhapp regarda ses points de vie. Il en avait pour l’instant plus que son adversaire. 2100 à 2000. Il piocha.

_Effet de la bibliothèque. Je pioche une carte. Si c’est une carte magie, je la mets dans ma main, sinon je la remets dans le deck…

Jhapp piocha, les yeux fermés. Mobilier ancien : la théière.

_Dommage inspecteur, fit remarquer l’homme avec un ricanement.
_Ce n’est pas grave, répondit Jhapp en remettant la carte monstre dans le deck. J’invoque le monstre Mobilier ancien : l’armoire (1500/1200 4*). Effet du monstre, je pioche une carte. Si c’est une carte d’équipement, je l’ajoute à ma main. Sinon, je la remets dans mon deck.

Jhapp piocha la carte Terraformation.

_Décidément inspecteur, la chance vous quitte.

_J’active la carte Assiette et couverts. Et l’équipe à mon armoire. Elle a ainsi 2800 points d’attaque et 2000 points de défense. J’attaque le Soldat Canon.

Jhapp regarda avec satisfaction les points de vie de l’homme descendre à 600. L’homme piocha une carte, et sourit.

_Tout d’abord, j’active la carte Monster Reborn. Elle me permet d’invoquer depuis le cimetière un Soldat Canon. Je défausse ensuite une carte pour activer la carte magie rapide Ristourne. Grace à cela, je peux invoquer le monstre Revolver Dragon (2600/2200 7* => 5*) . J’utilise son effet. En tirant trois fois à pile ou face, si j’obtient deux face ou plus, je peux détruire un monstre.

Le résultat fut sans appel. 3 faces.

_Yaha ! exulta l’homme. Je détruis votre armoire et ainsi, son équipement. Je ne vous attaque pas, puisque vous avez votre épouvantail. Je pose deux cartes faces cachées. A vous de jouer.

Jhapp tira une carte. Il lui en fallait une bonne.
Renaissance de monstre.

_J’active la carte renaissance de monstre, pour invoquer…
_Carte piège : Pot-de-vin du temple maudit. Votre carte magie est annulée, et vous piochez une carte.

Jhapp jura à nouveau,et piocha une carte.

_Effet de la bibliothèque. Je pioche une carte. Si c’est une carte magie, je l’ajoute à ma main, sinon je la renvoie dans le deck.

Jhapp piocha à nouveau. Petite cuillère en argent. .

_J’invoque Mobilier ancien : La théière (600/400, 3*) , en mode attaque. Je gagne ainsi 200 points de vie, puis en perd 300 afin d’invoquer spécialement le monstre Mobilier ancien : La tasse (300/200, 2*), lui aussi en mode attaque. Elle me fait gagner 100 points de vie, et j’en profite pour payer 150 points de vie afin de prendre de mon deck la carte d’équipement Petite cuillère en argent. Ainsi mes points de vie sont à 1950. J’équipe deux cartes Petite cuillère en argent à ma tasse, ainsi que la carte Assiette et couverts. Avec l’effet de la carte bibliothèque, Ma carte monstre a un total de 3300 points d’attaque et 600 points de défense. Battle !

La tasse attaqua le Revolver Dragon de l’homme. Et s’arrêta.

_J’active la carte magie Stop attaque ! Votre monstre se positionne en mode défense.

Jhapp regarda son monstre se mettre en position de défense, médusé. Gagner serait très dur.

_A moi de jouer inspecteur. J’invoque le monstre Overdrive (1600/1500 4*). Puis j’active l’effet du Revolver Dragon.

La première pièce donna face.
La deuxième donna pile.
Mais Jhapp n’avait jamais perdu de duel.

Il faut un début à tout.

La troisième pièce donna face. Jhapp vit La tasse se faire détruire, et les équipements aller avec elle au cimetière. Le Revolver Dragon attaqua la théière, et l’inspecteur ne dut son salut qu’à l’épouvantail de ferraille. Il ne peut empêcher l’Overdrive de détruire la théière, ni ses points de vie de descendre à 1300 points.

Mécaniquement, Jhapp piocha. Une voix parvint à lui.

_Aie confiance en ton jeu.

Jhapp regarda autour de lui. Personne. Elle ne pouvait être là. Il chercha d'où pouvait venir la voix.

_Inspecteur, c’est votre tour, fit remarquer l’homme, agacé.

Jhapp posa un monstre en position de défense, face verso, puis finit son tour.

_A moi, déclara l’homme, triomphant. J’invoque le monstre Canon rouages anciens (500/500 2*). Je le sacrifie et vous inflige 500 points de dommage. De plus, pendant la prochaine battle phase, vous ne pourrez pas activer de carte piège. J’attaque votre monstre face cachée avec mon dragon. Puis j’annihile vos points de vie avec mon overdrive.

Jhapp s’effondra. L’homme s’approcha, et braqua son revolver sur la tempe de l’inspecteur.

_Inspecteur, j’ai gagné. Mais visiblement, vous n’êtes plus en état de faire quoique ce soit. Je ne vais donc pas vous faire sauter le crâne.

L’homme tira sur plusieurs fois sur un bidon, jusqu’à ce qu’il prenne feu.

_Inspecteur, ce fut un plaisir.

Jhapp sentit un coup à la tempe. Un coup de pied. La dernière chose qu’il vit fut le toit du bâtiment prendre feu…
Revenir en haut Aller en bas
xYoh
Tag Force Team
Tag Force Team


Nombre de messages : 3885
Age : 20
Localisation : Oise
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 18 Mar - 3:47

affraid Jhapp qui perd mais l'homme aurait du lui faire sauter la cervelle dès le début pas besoin de faire un duel mais bon c'est ton scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 18 Mar - 5:05

C'est plus drole avec une défaite (niark niark).

Et même si on n'est pas dans le monde de YGO (ni domino city ni autre), les duels règlents pas mal de chose.

Enfin etre etendu dans un incendie, assomé, c'est être à moitié mort...

Desolé si c'est pas aussi bien que ce que vous attendiez (mais après tout, vous êtes aussi là pour me remonter les bretelles au cas où).
Revenir en haut Aller en bas
xYoh
Tag Force Team
Tag Force Team


Nombre de messages : 3885
Age : 20
Localisation : Oise
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 18 Mar - 5:17

Non c'est bien mais tu aurai pu jeter un phrase du genre "Huum intéréssant voyon ce que tu vaux!"
Mais c'est bon continue *Ceci n'est pas un encouragement c'est une menace* Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 25 Mar - 9:51

_Jhapp ! Jhapp !

Jhapp ouvrit les yeux. Lester était au dessus de lui, le secouant. Mais l’inspecteur ne répondit pas. Il n’en avait pas envie.

_Jhapp, ça va ? Vous m’inquiétez.
_L’inspecteur est surement sous le choc, fit une voix féminine. Il a échappé de peu à la mort.

Jhapp regarda autour de lui. Des draps blancs, une pièce aérée… Tout indiquait une chambre d’hôpital. Dehors, il pouvait voir un parc vert, très bien entretenu, des pins et des chênes. Au loin, un clocher sonna dix coups.

_Où suis-je ? demanda Jhapp.
_Vous ne le savez pas ? demanda Lester, un tantinet narquois.
_Je n’ai pas le cœur à deviner, commissaire, répondit l’inspecteur, las.
_Que s’est-il passé ? demanda le commissaire.
_Il s’est passé que j’ai perdu un duel, et qu’à l’heure qu’il est, je devrais être mort.
_Nous vous avions suivi, annonça le commissaire. Vous êtes entré dans l’usine, et quand nous avons vu que vous ne sortiez pas, nous nous sommes inquiété. Lorsque nous avons vu l’incendie, nous sommes entrés. Vous gisiez au milieu des flammes…
_Je vous remercie, commissaire, répondit Jhapp, un sourire contrit aux lèvres.
_Mais de rien. Je suppose que même vous avez des baisses de régime.
_Oui. Je suis fatigué, commissaire.
_Je vais vous laisser. Je dois juste vous dire une dernière chose. On a retrouvé Lancaster.
_Mort, le corps dans la vase de la Tamise ?
_Oui. Je vois que vous êtes au courant.
_Lancaster était un maitre chanteur. Nous en parlerons demain…

Lester sortit de la pièce, laissant Jhapp seul avec sa chambre et le champ des oiseaux. Sur la table de chevet, le jeu de l’inspecteur était posé, comme s’il n’attendait que la main de son maitre pour reprendre vie. Mais Jhapp n’avait pas le cœur à penser aux cartes…

Quelques heures de déprime après, l’infirmière apporta le diner, ainsi que des antibiotiques, que Jhapp prit sans rechigner. Puis il s’endormit, las, fatigué, épuisé.

Anéanti.

La lumière était forte, trop forte pour le garçon. Il avait mal aux yeux. A côté de lui, il sentait une présence. Et dans sa main, une petite main. Celle d’Helen.

_Andrew, merci beaucoup. J’adore ce jeu…
_Il te plait ? demanda Andrew.
_Oui. Mais la première carte synchro me fait peur. On dirait un monstre.
_C’est un gentil, assura Andrew. Tu vois il ressemble à un lion. Et à un ours.
_Je préfère celui-là, fit Helen en montrant un autre monstre. J’ai toujours aimé les orgues.

Andrew sourit.

_Quoi qu’il se passe, je serais toujours là, Helen.
_Merci, Andrew.

Helen regarda le garçon.

_Andrew, il faut se réveiller, annonça t’elle dans un sourire triste. Nous nous reverrons, mais il faut que tu te réveilles maintenant. Et s’il te plait, reprend toi. Tu me le promet ?
_D’accord, Helen.

_Jhapp ! Andrew Jhapp !

Jhapp se réveilla. Devant lui se tenait Lester.

_Allons, il faut se réveiller, et…
_Lester, j’ai une enquête à finir, le coupa Jhapp.
_Oui, mais…
_Je vais tout vous raconter. Car, voyez vous, j’ai compris toute l’affaire.
_Cette nuit ?
_Cette nuit.

_Cette affaire a commencé il y a quatre ans. Mrs Longbrooth a rencontré, au cours d’un gala, John Stein, un ami de son mari, militaire. Les deux se sont pris d’amitié, bien que Stein soit d’un grade inférieur à Mr Longbrooth. Lorsque celui-ci est revenu avec la bonne Maria, Mrs Longbrooth a craint pour son couple. Elle a alors contacté son ami, Stein.
_Vous voulez dire que… commença Lester.
_Stein a assassiné son capitaine, et par un accord avec Mrs Longbrooth, il a touché la moitié de l’héritage. C’est pourquoi Mrs Longbrooth a du contracter des prêts, afin que son mode de vie ne soit pas changé. Elle lui versait chaque mois une partie de la somme. Mais alors est apparu Lancaster.
_Lancaster ?
_Il a découvert leur secret, et a commencé à les faire chanter. La veuve a demandé à Stein de faire taire Lancaster, sous peine de ne plus lui verser la part du butin. Stein a alors menacé Mrs Longbrooth. Elle a à son tour menacé de le dénoncer, et pour éliminer toute chance de se faire prendre, il l’a éliminée. Il ne restait qu’une personne à tuer pour que le secret soit gardé…
_Lancaster !
_Exactement. Il a trouvé Lancaster et l’a éliminé à son tour.
_Mais Jhapp, comment savez-vous que c’est bien Stein le tueur.
_J’ai vu des lettres, écrites de la main de la veuve, adressée à lui. Elle mentionnait les menaces de Lancaster, et parlait régulièrement du meurtre. J’ai pu le voir avant d’être surpris par ce Stein. De plus, Stein est celui qui a attesté que la mort du capitaine Longbrooth était un accident. Il a été mentionné à l’époque dans le London Times. Enfin…
_Enfin ? hésita Lester.
_Mon adversaire, Stein, utilisait deux Soldats Canon, et un Revolver Dragon. Ce sont des cartes très rares à avoir, surtout le Revolver Dragon ? Par contre, chaque militaire, après avoir quitté l’armée, reçoit cette carte. Mon adversaire était probablement un militaire.
_Et la griffe de dinosaure que l’on a retrouvé ?
_Une fausse piste lancé à tout hasard. Ce n’était qu’une coïncidence.
_Et maintenant, où trouver ce Stein. Et comment l’avoir ?

Jhapp regarda Lester avec un sourire.

_Alors ?
_Cette homme ne refusera pas un duel. Il adore ça.
_C’est pourquoi il ne vous a pas tué ?
_Je pense qu’il voulait un duel avec moi.
_Alors, vous pensez l’avoir ? Il vous a battu pourtant.
_Oui, mais j’ai retrouvé une carte que je n’aurais jamais dû quitter.


Jhapp sourit. A côté de la carte synchro du ‘‘Maitre du mobilier ancien’’, se trouvait la carte de ‘‘L’orgue Majestueux’’.


Deux jours après, Jhapp se tenait sur le seuil d’un marché, son disque de duel au bras. Des mendiants étaient assis de chaque côté de l’entrée, quémandant une pièce ou un quignon de pain. Des enfants jouaient, certains faisant des duels à l’ancienne, sans disque. De l’intérieur du bâtiment s’échappaient le vacarme des marchands, braillant le prix de leur marchandise, ou s’égosillant après leurs employés. Des odeurs de rôtisserie, de fruits ou de poissons allaient et venaient dans les narines de l’inspecteur, et au loin, la Tamise apportait une légère fragrance de limon. Dans le ciel, des nuages s’amoncelaient, signe d’un orage non loin de là. Jhapp entra dans les halles.

Il n’eut aucun mal à se repérer et arriva bientôt devant un mendiant, qui le regarda brièvement. Celui-ci leva le bras, indiquant une poissonnerie où des ouvriers déchargeaient et chargeaient des caisses. Parmis l’un d’eux, un homme, de haute stature, au maintien droitn un duel disk fixé au bras droit. Au premier regard, l’inspecteur et lui se reconnurent. L’homme tenta de s’enfuir, Jhapp à ses trousses.

Jhapp le suivit le long de la tamise, le rattrapant, mètre par mètre. La poursuite ne pouvait plus durer ainsi. Stein passa une barrière ouverte, puis passa une grande porte. Jhapp le suivit, et la poursuite continua dans un escalier.

Quelques dizaines de minutes plus tard, Jhapp se retrouva devant Stein, le vent soufflant entre eux. La sirène d’un bateau tonna au loin. Loin devant lui, légèrement sur sa gauche, Jhapp pouvait voir Westminster Abbey. A sa droite, la tour de Londres s’élançait vers les cieux. Le duel entre Jhapp et Stein allait avoir lieu entre la Tamise et le ciel, prenant le mythique Tower Bridge comme piédestal. Les duels-disks se mirent en route, alors que Jhapp et Stein piochaient.

_Duel ! annoncèrent-ils en même temps.


Dernière édition par Malemort le Jeu 25 Mar - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Jeu 25 Mar - 9:52

Toujours à l'affut de vos conseils, et de vos remarques? En esperant que cette partie n'ai pas été trop longue.
Revenir en haut Aller en bas
xYoh
Tag Force Team
Tag Force Team


Nombre de messages : 3885
Age : 20
Localisation : Oise
Date d'inscription : 31/01/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Sam 27 Mar - 5:28

Superbe partie mais comment a t-il retrouvé son orgue majestueux
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Sam 27 Mar - 5:37

Bonne question!!! A laquelle on aura peut être une réponse, ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Ven 2 Avr - 23:48

Jhapp commença.

_J’invoque le monstre Mobilier ancien : la pendule (1000/800 3*-syntoniseur) en mode attaque, et pose une carte face cachée. Je termine mon tour.

Stein piocha une carte.

_Je pose un monstre en mode défense, et pose deux cartes face cachées. Avant de finir mon tour, inspecteur, je vais vous poser une question. Avec votre défaite de l’autre jour, pensez-vous gagner aujourd’hui ?

L’inspecteur piocha.

_Monsieur Stein, aucun duel n’est pareil à un autre. Voyez, vous jouez sur la défensive. Je joue la carte Le Plumeau de Dame Harpie
_Carte piège, inspecteur. Le Pot de Vin du Temple Maudit me permet d’annuler cette carte et de vous faire piocher.

L’inspecteur piocha, un sourire aux lèvres.

_J’active la carte Assiette et Couverts, et l’équipe à ma Pendule. Puis j’invoque le monstre Mobilier ancien : La théière (600/400 3*).
_Jugement solennel inspecteur, je paye 2000 points de vie et vous envoyez cette carte au cimetière.
_Ce n’est pas grave. Je vois que vous n’avez plus de carte piège, Stein. J’attaque avec la pendule votre monstre en position de défense.

La pendule attaqua la carte face cachée, révélant un monstre de type machine.

_Effet flip de la carte Fantassin Mécano (1200/1800 4*). J’ajoute une carte Commandant Covington de mon deck à ma main.
_Je termine mon tour en posant une autre carte face cachée, et en vous posant cette question, Monsieur Stein. Comment est mort le capitaine Longbrooth ?

Le militaire piocha une carte.

_C’était pendant un exercice en montagne, répondit-il en invoquant le Dragon Double Barillet (1700/200 4*) en mode attaque. Nous escaladions une paroi rocheuse et le capitaine était dernier de cordée. Il m’a suffit de donner un coup sur l’un des pitons fichés dans la paroi, discrètement, pour que celui-ci lâche. J’active l’effet du dragon. Je lance deux pièces, si le résultat est deux fois face, je peux détruire une carte. Et la carte que je vise est votre pendule.

Le résultat donna une fois face et une fois pile.

_Dommage, concéda Jhapp. Mais cela ne pouvait suffire. Il était encordé.
_Oui, c’est pour cela que j’ai entamé la corde qui me reliait à lui. Le choc de sa chute à suffit pour que la corde rompe. Un malheureux accident, diront ensuite les journaux. Je finis mon tour en activant la carte Epée de Lumière Révélatrice. Je pose aussi une carte face cachée.

_J’invoque un deuxième monstre Mobilier ancien : La théière (600/400 3*). Je gagne 200 points de vie, et en perds 300 pour invoquer Mobilier ancien : La tasse (300/200 2*) en mode attaque. Je gagne 100 points de vie.
_Carte piège continue, inspecteur, contra Stein. Je sais ce que vous allez faire et active la carte piège Dissonance. Pendant trois tours, vous ne pouvez invoquer par invocation synchro.
_Entendu. Je fini mon tour.

Stein piocha. Un sourire lui vint aux lèvres.

J’active la carte Ristourne. Je défausse une carte, et diminue le niveau des monstres de ma main de 2. Je peux ainsi invoquer le monstre Revolver Dragon (2600/2200 7* => 5*). Mais vous le connaissez. Je vais donc activer son effet.

Stein lança trois pièces. Face. Pile. Pile.

_Vous avez de la chance, inspecteur. Tant pis. Mon revolver Dragon attaque votre misérable pendule !
_Carte piège : Miniaturisation, annonça Jhapp en regardant Stein dans les yeux. Votre dragon perd 1000 points d’attaque. Il est ainsi détruit et vous perdez 400 points de vie.

Jhapp regarda les points de vie de Stein descendre à 1600.

_Bien joué inspecteur. Je finis mon tour

Jhapp regarda ses cartes.

_Je pose une carte face cachée, et termine mon tour.
_A moi donc, fit Stein en piochant. J’invoque le monstre Tireur d’élite Mécano (1800/800 4*). Et je finis mon tour.

_A moi, Monsieur Stein. J’invoque la carte Mobilier ancien : Le lit (2500/1200 6*) en sacrifiant la tasse. Je gagne ainsi 1000 points de vie. Qu’allez-vous faire maintenant. Au prochain tour, je peux invoquer par invocation synchro, et ne doutez pas que je le ferai.

Stein piocha.

_J’invoque le Soldat Mécano (1600/1500 4*) en mode attaque. Enfin je pose une carte. Reprenons inspecteur. Comment m’avez-vous trouvé ?
_J’ai de bons informateurs en ville. Ne sous estimez jamais l’avis d’un mendiant.
_Oh ? Les mendiants.
_Oui, continua Jhapp. Ils m’ont toujours fournis en renseignements. Je passe à l’attaque.

La pendule s’élança vers le tireur d’élite mécano, puis disparu. Il réapparu devant l’inspecteur, qui vit ses points de vie descendre à 3000.

_Carte piège, cylindre magique. Mais je pense que vous connaissez son effet, ironisa Stein.
_Oui, merci. Dissonance ayant disparu, j’invoque le Maitre du Mobilier ancien (2500/2300 8*), en mode attaque. Il gagne 100 points d’attaque pour chaque monstre Mobilier ancien dans mon cimetière. Il gagne donc 300 points d’attaque. Je finis mon tour.

Stein sourit. Jhapp le regardait fièrement, le monstre bête devant lui.

_J’active la carte magie Raigeki, et détruit tout tes monstres, annonça le militaire sous l'oeil médusé de Jhapp. J’invoque ensuite Commandant Covington (1000/600 4*). Je vous attaque.
_J’active la carte piège Epouvantail de Ferraille pour annulez l’attaque du Tireur d’élite Mécano.

Jhapp perdit 2600 points de vie.

_Enfin, j’active la carte magie Monster Reborn, annonça Stein, pour invoquer le Fantassin Mécano (1200/1800 4*).
_Ca sent mauvais, grimaça Jhapp.
_Vous ne croyez pas si bien dire. Je sacrifie le Tireur d’élite, le Soldat et le Fantassin Mécano pour invoquer le monstre Force Mécano (4600/4300 10*). Je finis mon tour.

Jhapp piocha. Le prochain tour serait déterminant. Un sourire se dessina sur ses lèvres, alors que sur son terrain ne restaient que son épouvantail, et la carte qu’il avait posée

_J’active la carte magie que j'avais posée: La Mort de la Rose. Dans sept tours, le duel est terminé.
_Jhapp, vous m’impressionnez ! s’exclama Stein. Vous croyez qu’en sept tours, vous pourrez me battre !

Le militaire partit dans un rire hystérique.

_Vous vous condamnez, inspecteur, mais pourquoi pas. Continuons.
_J’active la carte…


Dernière édition par Malemort le Sam 3 Avr - 19:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Malemort
Chevalier Royal
Chevalier Royal


Nombre de messages : 490
Age : 26
Localisation : Ici et là, environ à peu près.
Date d'inscription : 11/02/2010

MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Ven 2 Avr - 23:49

Toujours à l'affut de vos commentaires...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jhapp et l'affaire Longbrooth Aujourd'hui à 1:29

Revenir en haut Aller en bas

Jhapp et l'affaire Longbrooth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» La mystérieuse affaire de Styles
» votre meilleur affaire
» Affaire Ngulu,Tshala Mwana aurait menti sur l'agression...
» QUE SIGNIFIE L'ATTITUDE DE LA CI DANS L'AFFAIRE LUBANGA ?
» Juillet 1861: l'Affaire COUVET.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yu-gi-oh! Tag Force 1, 2, 3, 4, 5 et 6 sur PSP et World Championship sur DS ! :: Talents Artistiques :: Le coin des fictions :: Les fictions-